Pierre de Majorque : des murs en construction sèche

Sur la route… des îles Baléares, et plus précisément de l’île de Majorque en Espagne.

Oui, j’y ai posé mon sac depuis quelques mois maintenant et l’une des premières choses qui m’a sauté aux yeux, ce sont ces kilomètres et kilomètres de murs en pierres sèches.

Je te parle de ça :

mur en pierre majorque
Mur en pierre sèche à Majorque - Crédit photo : Hans sur Pixabay

Ils font partie intégrante du paysage majorquin. On les retrouve au bord des routes, des chemins de randonnée et même comme petits abris ruraux.

Ces murs en pierres sèches sont de véritables puzzles de construction. Cap sur Majorque et ses murs extraordinaires.

“Vite Fred, je n’ai pas le temps de tout lire”

en-quete-bercail-idéal

Voici les points à retenir :

La construction en pierre sèche est une technique typique des îles Baléares.

Des terrasses, des murs, des clôtures, des infrastructures et des abris sont les constructions en pierre sèches les plus courantes sur l’île de Majorque en Espagne.

Local, zéro déchet, utilisant les ressources naturelles et favorisant la biodiviersité, ce type de construction est une solution écologique.

Des murs en pierres sèches à Majorque

Cette technique de construction est courante dans le bassin méditerranéen. Ce n’est donc pas étonnant de la retrouver sur l’archipel des Baléares en Espagne.

Comme pour les Trulli d’Italie, .

ce type de construction se fait, presque sans exception, dans le monde rural. Ce sont des constructions agricoles, d’élevages et aussi d’habitations temporaires.

La technique de construction en pierre sèche se définit par 3 critères :

  • Les pierres sont collectées sur le terrain sur lequel la construction est faite.
  • Les pierres sont petites et “peu lourdes” (c’est relatif, mais il ne s’agit pas de rocs de plusieurs mètres). Cette caractéristique permet à une seule personne de travailler la pierre.
  • Enfin, les pierres sont assemblées sans aucun type de mortier ou matériau de liaison entre elles. Oui, elles se soutiennent mutuellement.
mur pierre seche majorque
Mur en pierre sèche à Majorque, îles Baléares - Crédit photo : Mallorca

Pierre de Majorque : 7 types de constructions typiques

Les murs en pierre sèche font partie intégrante de paysage majorquin. Ils sont utilisés de 7 manières différentes sur l’île :

  • En Terrasses et murs de terrasse pour rendre cultivables des parcelles en pentes. Ils permettent aussi de maîtriser les risques de glissements de terrain, d’érosion et d’inondations.
  • En Clôtures ou murs de délimitation : ce sont des enclos en pierre délimitant une propriété rurale, une parcelle agricole et d’élevage ou une route.
pierre seche majorque Serra de Tramuntana
Terrasses et murs de délimitation à Deia dans la Serra de Tramuntana - Crédit photo : Frédérique Dussaillant
  • En Systèmes de collecte d’eau (fontaines, canaux, égouts), notamment pour irriguer les cultures des terrasses.
  • En Équipements et aménagements, comme des chemins, des ponts, des escaliers, des rampes…
chemin pierre seche majorque
Chemin et murs en pierre sèche à Majorque - Crédit photo : Elizabeth Ekman sur Pixabay
  • En Structures hydrauliques pour réduire l’efficacité de l’écoulement, en régulant sa force.
  • En Abris pour humains et animaux, comme les hangars et les huttes en pierre (nommés barraca, païssa, porxo, pont sur Majorque) et autres infrastructures rurales (puits, puits à neige, aires de battage…).

💡 Bon à savoir 

Au Nord de l’île, la Route de la Pierre Sèche GR 221 permet de découvrir ce type d’infrastructure en pierre sèche de la Serra de Tramuntana, déclarée Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 2011 dans la catégorie Paysage Culturel.

pierre seche Barranc de Biniaraix valle soller
Aménagements en pierre sèche que l’on peut trouver sur la GR 221 à Biniaraix dans la Valle de Soller (Serra de Tramuntana) - Crédit photo : Mallorca

Des atouts pour le développement durable

Matériau local

Comme tu le sais, les pierres proviennent directement du terrain de la construction. Elles peuvent aussi se récupérer dans les champs voisins (avec autorisation).

Cette technique de construction favorise l’emploi local et évite la délocalisation. Elle est difficilement industrialisable, voire impossible. En effet, ce type de construction s’adapte à la spécificité de chaque pierre.

Zéro gaspillage

Les pierres sont triées selon leurs formes et leurs dimensions pour ensuite les assembler comme un puzzle dans la maçonnerie.

Si un mur en endommagé par exemple (brèche, accident de voiture…), il est démonté jusqu’à la partie saine. Le mur est ensuite bâti à nouveau avec les pierres récupérées, une fois de plus selon leurs spécificités.

Toutes les pierres sont donc réemployables.

Utilisation du soleil et de la pluie

Les murs en pierre de Majorque ont de nombreux atouts. Parmi eux, l’inertie thermique et le drainage de l’eau.

Ce type de construction capte la chaleur des rayons du soleil et la restitue la nuit. C’est très utile pour favoriser un microclimat pour les cultures, notamment en montage, comme dans la Serra de Tramuntana.

Les murs en pierre de Majorque sont composés de 25% de vide. Ils préservent donc la terre et servent de bassin de rétention grâce à l’infiltration d’eau de pluie. Ce qui permet de cultiver les terrasses.

Biodiversité

Les murs en pierre sèche de l’île constituent aussi un habitat stratégique pour la faune et la flore.

mur biodiversite
Murs et escaliers en pierre sèche - Crédit photo : GR221 Mallorca

Comment construire un mur en pierre ?

1. On extrait la pierre et on la trie 🪨

3 manières de trouver la pierre :

  • On la ramasse directement dans des carrières,
  • On fragmente de grands blocs,
  • On l’extrait de l’affleurement rocheux.
construction mure pierre seche majorque
Construction d’un mur en pierre sèche à Majorque - Crédit photo : Mallorca

Puis, on transporte la pierre jusqu’au lieu de construction où l’on va la trier.

Les plus grosses pierres forment la base de la paroi extérieure, alors que le centre est rempli de petites pierres.

2. On façonne la pierre ⚒️

Muni d’une picassa et d’un marteau têtu, on façonne la face et la queue des pierres. Cela permet de faciliter le placement de l’ensemble des pierre et d’assurer leur stabilité.

3. On passe à la tranchée et aux fondations 👷

La terre et les pierres sont déblayées pour creuser une tranchée, plus ou moins profonde, selon la construction voulue.

Il est temps de poser et fixer les premières pierres, dites de fondation ou d’assise du mur. Ce sont les pierres les plus grosses qui sont utilisées pour supporter le poids de la construction.

Pour donner l’inclinaison au mur et faciliter la pose des pierres, la partie arrière de la tranchée doit être un peu plus basse.

4. On mure 🧱

Puis, on dispose les pierres de parement. Selon les maîtres muraillers, pour assurer la résistance d’un mur, il faut disposer les pierres :

  • de façon ordonnée : les plus grandes se situent en bas ;
  • En croisant les joints : on évite donc les alignements verticaux ou les colonnes de pierres ;
  • En les calant par la partie intérieure (jamais sur la façade avant de la pierre devanture) ;
  • Selon la superficie de contact la plus grande possible : ce qui favorise la stabilité du mur.

Concernant l’aspect esthétique du mur, il existe différents types d’appareillage en fonction du degré de façonnage de la pierre :

  • Appareillage rustique, ancien ou non façonné : ce sont des pierres irrégulières, non façonnées et sans trop les ajuster, en laissant des joints assez amples ;
  • Appareillage irrégulier peu façonné ;
  • Appareillage irrégulier façonné ;
  • Appareillage irrégulier très façonné ;
  • Appareillage semi-polygonal ou polygonal : les joints des pierres sont très ajustés.
faconnage mur en pierre seche
Exemples de murs en pierre sèche façonnés - Crédit : Consell de Mallorca

💡 Ressource utile :

Tu peux retrouver tous les outils et toutes les étapes détaillées dans le guide Les ouvrages de la pierre sèche à Mallorca réalisé par le département de l’environnement de la Région des Baléares.

5. On couronne

Il s’agit de la dernière rangée de pierres d’un mur. Le couronnement est l’un des facteurs qui déterminent la résistance d’un mur. Aujourd’hui, il est aussi devenu un élément d’embellissement.

pierre seche couronnement mur malloca
Mur en pierre sèche avec couronnement, Majorque, Espagne - Crédit photo : Nicole Pankalla sur Pixabay

💡 Bon à savoir

La construction en pierre sèche est devenue une tradition aux Baléares qui est encore d’actualité. À Majorque, il existe une école depuis 1986 et un syndicat professionnel de muraillers depuis 2016, pour transmettre ce savoir-faire et former de nouveaux professionnels.

Pour conclure

Et voilà, tu as bâti ton mur 😅. Il ne reste plus qu’à continuer sur la longueur voulue. Je te laisse imaginer les heures de travail.

La construction en pierres sèches est tout un art, en plus d’être une solution écologique.

Façonner, marger, murer… tu retiendras que :

  • Les plus grosses pierres sont situées sur la base du mur ;
  • Le centre du mur est rempli de petites pierres ;
  • Le mur est couronné, facteur de stabilité et d’esthétisme.

Bâtir sans mortier à la manière majorquine est une construction durable, grâce à son caractère local et zéro déchet. C’est aussi un atout écologique qui permet d’exploiter naturellement les ressources solaires et pluvieuses.

Connais-tu ces murs majorquins ? Je te réponds en commentaire s’il te reste des questions.

Sources
Frédérique Dussaillant

Frédérique Dussaillant