rafraichir sa maison - peinture réflective

Rafraîchir sa maison sans réchauffer la planète !


Retour au blog

Rafraîchir sa maison sans réchauffer la planète !

Nos maisons surchauffent, on étouffe et la climatisation est allumée en permanence. Chaque année, on atteint malheureusement de nouveaux records de chaleur, et vu la situation actuelle, ce n’est pas près de terminer.

Alors, quand j'apprends que des solutions existent pour rafraîchir notre maison sans climatisation en été et réduire notre consommation d’énergie, je suis tout ouïe !

L'une des solutions durables aujourd'hui est de peindre en blanc son toit avec une peinture réflective. C'est Maxime Claval, co-fondateur d'Enercool qui nous explique tout.

Bonjour Maxime, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Oui, je suis Maxime Claval, j'ai 36 ans et je suis papa de 2 enfants. J'habite à Nantes depuis 15 ans, mais je suis originaire de Metz ! 

Je suis également ingénieur-thermicien et entrepreneur en créant Enercool, une société qui propose des peintures réflectives. Notre mission est de rafraîchir les bâtiments sans réchauffer la planète.

Maxime-Claval-CEO-Enercool

En voilà une belle promesse, comment en es-tu arrivé à créer Enercool ?

Je travaille sur des sujets écologiques depuis 15 ans. J'ai été consultant bas carbone chez Alterea, une société spécialisée en étude et ingénierie énergétique, auprès des collectivités, je réalisais également des audits énergétiques de bâtiments tertiaires et de bâtiments résidentiels collectifs. Puis, j'ai travaillé dans des entreprises très engagées pour le climat comme Qivivo, un thermostat connecté et Enercoop, une coopérative d'électricité verte, locale et citoyenne.

Je m'intéresse donc depuis longtemps à ces sujets et en particulier aux enjeux liés au bâtiment. Le principe de peindre les toits en blanc permet à la fois de réduire la température intérieure et de diminuer les consommations d'électricité des bâtiments (liée à la climatisation).

Je voulais créer une entreprise avec des valeurs écologiques fortes, sur des sujets de sobriété et d'adaptation au changement climatique. Les peintures réflectives cochaient toutes les cases !

Concrètement, comment les peintures fonctionnent-t-elles ? Quels sont les effets ?

Nos peintures renvoient les infrarouges, responsables de la chaleur, pour éviter que les matériaux de la toiture ne chauffent et que la chaleur ne soit transmise à l'intérieur de la maison.

En renvoyant les infrarouges, nos peintures anti-chaleur ont la capacité de réduire la température globale d'un logement entre 3 à 6° en moyenne en intérieur l’été. On est dans une véritable démarche de réduction de l’empreinte carbone. 

En été, c'est une super nouvelle, mais que se passe-t-il en hiver ?

En hiver, l'effet de la peinture réflective est négligeable. En effet, le soleil est plus bas, plus près de l'horizon. Il chauffera surtout les murs et les fenêtres, et beaucoup moins ta toiture.

🎙️Maxime est aussi passé au micro de Caroline pour nous expliquer la technologie low-tech des peintures réflectives.

#12 - Quelles solutions low tech pour rafraîchir nos bercails sans réchauffer la planète ? - Maxime Claval

J'écoute l'épisode

Si je veux utiliser la peinture réflective chez moi, quelles sont les questions que je dois me poser et les démarches à entreprendre avant de me lancer ?

Tout dépend si tu changes ou non la couleur de ta toiture. Si c'est le cas, tu dois faire une déclaration préalable de travaux en mairie. Si la couleur reste identique, tu n'as aucune démarche à effectuer.

L'administratif une fois terminé, vérifie les conditions météo (soleil et taux d'humidité). En règle générale, la saison d'application de la peinture s'étale de la mi-mars à la mi-octobre. 

Dernière chose, mais pas des moindres, tu dois te demander si tu préfères peindre toi-même ta toiture ou bien passer par un professionnel, appelé applicateur.

Sache qu'il est tout à fait possible de le faire soi-même. Pense bien à te sécuriser avant de grimper sur le toit. Puis, arme-toi de ton meilleur rouleau, de scotch, de bâches, d'une perche, d'une grille de peintre et de ton pot de peinture.

Voici les 4 étapes pour repeindre ton toit avec une peinture réfléchissante : 

  1. Commence par nettoyer ta toiture ;
  2. Protège avec des bâches les éléments sur le toit (comme la ventilation) et aux alentours (comme ta voiture garée juste à côté à cause d’éventuelles projections de peinture ;
  3. Applique la sous-couche Primaire Enercool ;
  4. Peins ton toit en blanc avec la peinture réflective Sun Protect ou en couleur (ardoise, zinc, tuile) avec la gamme Colors. Laisse sécher avant d'appliquer une deuxième et dernière couche.

Pour des questions de sécurité et/ou de confort, tu préfères passer par un professionnel ? Tu peux aussi trouver un applicateur facilement pour ton projet grâce à un réseau de peintres professionnels avec qui nous travaillons. 

La peinture réflective est à la fois un super concept et un super produit qui permet de lutter contre le réchauffement climatique. Enercool mène-t-elle d’autres actions ou projets pour impacter
positivement le monde ?

Oui, nous sommes membres de l'association 1% pour la planète. À ce titre, nous reversons 1% de notre chiffre d'affaires à des associations environnementales. Au quotidien, nous faisons en sorte d'utiliser le moins possible la voiture. 

Pour ce qui est de nos peintures, elles sont françaises ! Elles sont produites en Bretagne. Pour limiter notre impact environnemental, nous avons exclu tout dérivé fluoré de nos compositions. C'est pour cela que tu ne retrouves aucun pictogramme de nocivité sur nos pots de peinture (comme la tête de mort ou le poisson mort).

 

Merci Maxime, et bravo pour cet engagement qui contribue à améliorer durablement nos bercails. On ne peut que te souhaiter, à toi et ton équipe, une bonne continuation dans cette aventure. On a hâte de voir la suite.

Et toi, déjà prêt à repeindre ton toit avec une peinture réfléchissante ?

👀 Plus d'infos :

Tu peux découvrir la marque Enercool directement sur leur site : https://www.enercool.fr/ et retrouver toutes les infos sur les peintures réflectives sur leur blog : https://www.enercool.fr/blogs/news.


maison passive

Maison passive : avantages et inconvénients


Retour au blog

Maison passive : avantages et inconvénients

La maison passive est souvent présentée comme une solution novatrice et durable pour un bercail éco-énergétique.

Avec le dérèglement climatique et la crise de l'énergie, grâce à son efficacité énergétique, elle apparait donc comme le type de construction idéale. 

Elle offre, certes, de nombreux avantages quant au confort thermique, à la réduction de la consommation énergétique et au respect de l'environnement. Cependant, les inconvénients de ce type de construction sont aussi à prendre en compte avant de jeter son dévolu dessus.

Quels sont les avantages et les inconvénients d'une maison passive ? Passons au décryptage.

Sommaire : tu veux un complément d’info ? Rends-toi à la section voulue 😉

Quel est le but d’une maison passive ?
Les avantages de la maison passive
Maison passive : les inconvénients
Maison passive : comment faire ?

"Vite Fred, je n'ai pas le temps de tout lire"

en-quete-bercail-idéal

Voici les points à retenir :

1. Quels sont les principaux avantages d’une maison passive ?
La maison passive offre un excellent confort thermique et acoustique, ainsi que de belles économies d’énergie. 

2. Quels sont les inconvénients de la maison passive ? 
Le choix du terrain, les contraintes architecturales, la durée de la phase de conception et le prix de construction sont les principaux freins. 

3. Quel est le prix d'une maison passive ?
Attention, beaucoup d’incohérences existent sur le web parce que les critères pris en compte ne sont pas cités (terrain, architecture, équipements…). Selon Passiv'Act, le coût d’une maison passive varie entre 200 000€ et 350 000€ TTC.

 

Quel est le but d'une maison passive ?

La maison passive, ou BePas (bâtiment à énergie passive), est un logement qui ne dépense que très peu d'énergie pour demeurer confortable.

Elle est conçue pour atteindre un niveau exceptionnel d'efficacité énergétique, reposant sur l'isolation, l'étanchéité à l'air et un système de ventilation mécanique contrôlé (VMC).

L'objectif de la maison passive est de garantir un confort thermique optimal toute l'année, tout en réduisant drastiquement la facture énergétique (chauffage / climatisation).

L'éco-conception de cet habitat et les économies d'énergie réalisées font de la maison passive un logement écologique qui préserve l'environnement.

Les avantages de la maison passive

Un habitat confortable

Grâce à une excellente isolation, la maison passive offre un confort thermique toute l'année à ses habitants. En effet, les fuites d'air sont supprimées, les déperditions de chaleur sont évitées et les variations de température sont minimisées.

Résultat ? La température du logement reste stable et confortable, été comme hiver.

Intérieur de maison confortable
Un bercail confortable grâce à l’optimisation de l’isolation, de l’étanchéité à l’air et de la ventilation.

Le logement contribue aussi au confort acoustique. Équipé de fenêtres doubles ou triples vitrages, il diminue les bruits extérieurs.

Pour faire circuler et renouveler l'air à l'intérieur du bercail, une VMC double flux est installée dans la maison passive. En plus d'être efficace pour éliminer l'humidité, les allergènes et les odeurs, elle garantit une meilleure qualité de l'air.

Petit + : en cas d'absence des habitants, par son excellente isolation et étanchéité, l'énergie du soleil et le fonctionnement de la VMC double flux sont suffisants pour maintenir une maison passive hors gel.

Un habitat économe

La maison passive est éco-énergétique. Cet habitat bioclimatique repose sur l'énergie solaire, les habitants et les équipements du bercail pour produire de la chaleur.

Les économies d'énergie de chauffage sont de 80% pour une maison passive, en comparaison du neuf construit selon la RT 2012.

Son efficacité énergétique permet d'être plus autonome et de réduire sa dépendance aux réseaux de distribution classiques et aux sources d'énergie traditionnelles (gaz, électricité, bois).

La conséquence directe ? Une baisse considérable des factures d'énergie.

Un habitat écologique

Grâce à son éco-conception, l'usage des énergies naturelles et récupérées, la maison passive permet de réduire sa consommation d'énergie :

  • Cet habitat bio-climatique optimise la consommation énergétique du logement en étudiant son emplacement et son orientation, en choisissant les bons matériaux et en prêtant attention aux ouvertures.
  • Le rayonnement du soleil permet de chauffer ton bercail et de produire de l'électricité grâce à des panneaux solaires.
  • L'utilisation d'un puits canadien ou d'un puits provençal permet de rafraichir ta maison naturellement avec la géothermie.
  • La récupération de la chaleur sortante par une VMC double flux est non polluée et gratuite.

La maison passive contribue à la réduction de l'empreinte carbone et à la protection de l'environnement, notamment en réduisant la consommation d'énergie.

Maison passive : les inconvénients

Climat, orientation et emplacement

Pour maximiser son efficacité énergétique, la maison passive doit être adaptée au climat local.

Ses avantages sont évidents dans les climats plutôt froids où le chauffage est une source de préoccupation. Dans les régions ayant un climat plus doux, son efficacité peut être moins visible, voire remise en cause du fait des risques de surchauffe.

Tableau selon climat et orientation

La maison passive est chauffée notamment grâce au rayonnement du soleil. Son orientation et son emplacement sont primordiaux. Le choix du terrain avec un ensoleillement sud sans ombrage est essentiel. En effet, la maison doit être suffisamment ensoleillée l'hiver, tout en s'en protégeant l'été.

L'ensemble de ces conditions environnementales complexifient la recherche du lieu idéal pour bâtir ton bercail de manière passive.

Une conception spécialisée qui demande plus de temps

La phase de conception d'une maison passive peut prendre plus de temps qu'un logement classique. En effet, une expertise très pointue est nécessaire en matière de calculs thermiques et de plans de détails selon le mode de construction.

Cette première étape est garante du confort des habitants et l'efficacité énergétique de la maison passive.

La qualité de la construction et les compétences des artisans

L’un des freins à la construction d'une maison passive est certainement le manque d'expérience de compétences et/ou de formations des artisans.

Face à la complexité de la conception et l'exigence des critères d'une maison passive, la mise en œuvre n'est pas simple. En effet, la construction d'un bercail qui minimise sa consommation d'énergie, sans système de chauffage, demande une expérience aiguisée.

La qualité de la construction est essentielle pour assurer une excellente isolation thermique, une étanchéité à l'air performante et un système de ventilation efficace.

Tu peux retrouver l'ensemble des professionnels expérimentés grâce à l'annuaire de pros de La Maison Passive.

Le prix d'une maison passive

Ouvrier spécialisé dans la construction de maison passive
Un artisan qualifié travaillant sur un chantier. Aujourd’hui, il existe 350 professionnels spécialisés dans la construction de maison passive.

Le coût de construction est considéré comme l'un des principaux inconvénients de la maison passive.

Pour assurer les performances énergétiques de la maison passive, 3 domaines indispensables entrainent des coûts plus élevés par rapport aux maisons classiques :

  1. La conception ultra-spécialisée ;
  2. Peu de professionnels expérimentés et compétents ;
  3. Des matériaux de haute qualité (vitrage, VMC...).

Mais quel est le prix d'une maison passive ? Eh bien, c'est difficile à déterminer, tant il y a de paramètre qui rentrent en compte : localisation, terrain, architecture, qualité des équipements et surface de la maison...

J'ai trouvé un article très intéressant sur le prix des maisons passives. Il explique en détail les incohérences et la différence des prix trouvés sur Internet.

Pour citer l'article de Passiv'Act et te donner un élément de réponse, "la fourchette des prix tout compris hors terrain d'une maison passive de 100m2 varie de 200 000€ TTC pour les plus simples à plus de 350 000€ TTC pour les plus sophistiquées."

Et côté rentabilité ? Grâce aux économies d'énergie mensuelles, la rentabilité d'une maison passive se fait sur quelques années. En prenant en compte les augmentations incessantes des prix de l'énergie, la maison passive sera de plus en plus rentable.

Maison passive : comment faire ?

Pour construire une maison passive, et obtenir la certification Passivhaus, 4 critères doivent être respectés :

  • Les besoins en chauffages doivent être inférieurs à 15 kWh/m²/an.
  • Les besoins en énergie primaire totale doivent être inférieurs à 60 kWh/m²/an d’énergie renouvelable.
  • L'étanchéité à l'air du bâtiment doit être de n50 < 0,6 /h.
  • La limitation de la surchauffe doit se limiter à 10% des jours de l'année dépassant le pic de température de 25 °C.

Grâce à une conception bioclimatique, une consommation énergétique maitrisée, ainsi qu'à l'optimisation de l'isolation, l'étanchéité et la ventilation, ton bercail peut être une maison passive.

Le concept de la maison passive t'intéresse ? Lis l'article Maison passive : fonctionnement, principes et label.

Pour conclure

J'espère que l'article t'aura éclairé quant aux avantages et inconvénients de la maison passive.

Son éco-conception garantit un habitat économe en énergie pour le chauffage, tout en offrant un confort thermique optimal à l'année. La maison passive maintient une température intérieure constante et assure une bonne qualité d'air intérieur.

Elle a tout pour plaire, mais comme n'importe quel habitat, elle comporte aussi des inconvénients ; notamment le choix du terrain, une phase de conception plus longue qu'une maison traditionnelle et les coûts de construction.

Le plus important est de prendre en compte tes objectifs et les spécificités de ta situation avant de choisir ce type de construction.

maison passive en bois
Une jolie maison passive en bois crée en Autriche - Crédit photo : Loxone.fr

Sources


Maison passive

Maison passive : fonctionnement, principes et label


Retour au blog

Maison passive : fonctionnement, principes et label

Imagine-toi dans ta maison, au chaud l'hiver sans utiliser de chauffage, et au frais l'été sans utiliser de climatisation ; avec une consommation énergétique extrêmement basse.

Ce n'est pas un rêve, mais bien une réalité possible avec la maison passive.

Mais qu’est-ce qu’un bâtiment passif ? Comment ça fonctionne ? La maison est-elle vraiment passive ?

Embarque avec moi dans le monde de la conception bioclimatique, du logement ultra-performant et économe en énergie.

Sommaire : tu veux un complément d’info ? Rends-toi à la section voulue 😉

C’est quoi une maison passive ?
Maison bioclimatique, autonome, BBC, bâtiment positif… est-ce la même chose ?
La maison passive est-elle vraiment passive ?
Comment fonctionne une maison passive ?
Les 4 critères d’une maison passive
Le label Bâtiment Passif (Passivhaus)

"Vite Fred, je n'ai pas le temps de tout lire"

en-quete-bercail-idéal

Voici les points à retenir :

1. Qu’est-ce qu’un maison passive ?
C’est un logement qui couvre seul 70% de ses besoins en chauffage, tout en offrant une confort thermique été comme hiver à ses habitants.

2. Quel est le principe de la maison passive ?
La maison passive repose sur le concept de la construction très basse consommation, ainsi que sur la production de chaleur dégagée à l’intérieur de l’habitat et sur les rayons du soleil pour se chauffer.

3. Existe-t-il un label de la maison passive ?
Oui, il s’agit de Passivhaus, l’unique label Bâtiment Passif délivré en France par l’organisme La Maison Passive

 

C'est quoi une maison passive ?

Une maison passive est un habitat qui offre un maximum de confort thermique, en toute saison, tout en réduisant le besoin d'énergie pour le chauffage.

Concrètement, une maison passive couvre à elle seule minimum 70% de ses besoins en chauffage. On se passe donc de chauffage dans ce type de bercail.

Aussi appelée BePas (bâtiment à énergie passive), ce type de construction repose sur 3 sources directes pour produire de la chaleur interne au bercail :

  • Le rayonnement du soleil ;
  • Les habitants du logement ;
  • Les équipements de la maison.
Maison passive
Maison avec une pergola comme protection solaire

Maison bioclimatique, autonome, BBC, bâtiment positif... est-ce la même chose ?

  • Maison bioclimatique

Une maison bioclimatique est un habitat conçu pour limiter la consommation d'énergie, en profitant au maximum du rayonnement solaire (chaleur et lumière) et de la circulation naturelle de l'air. L'orientation du logement tient compte du climat où il se trouve.

Oui, l'habitat passif a une conception bioclimatique. Je t'en reparle un peu plus loin dans l'article.

  • Bâtiment Basse Consommation (BBC)

Si ta maison est BBC, cela signifie qu'elle consomme très peu d'énergie et rejette le moins possible de gaz à effet de serre.

Mais, la maison passive va bien plus loin qu'un bâtiment basse consommation.

Concrètement, un logement BBC respecte les critères de la RT 2012 et limite sa consommation énergétique à 50 kWh/m², tandis que la maison passive impose un standard plus élevé à 15 kWh/m².

🤔 Bon à savoir

C'est quoi kWh/m²/an ?
C'est l'unité de mesure de la consommation d'énergie d'un logement, par unité de surface et par an. Elle sert à mesurer sa performance énergétique.

  • Maison positive & BePos

BePos (bâtiment à énergie positive) ou maison positive est un habitat qui produit plus d'énergie qu'il n'en consomme. C'est toute la différence avec la maison passive, qui, elle, ne produit généralement pas d'énergie.

  • Maison autonome

La maison autonome est autosuffisante, c'est-à-dire qu'elle est capable de fonctionner de manière totalement indépendante des réseaux énergétiques. Elle n'est reliée à aucun réseau énergétique de distribution (eau potable, électricité, gaz).

La maison autonome produit elle-même l'électricité, l'eau chaude sanitaire et une source de chaleur pour se chauffer en hiver.

La maison passive est-elle vraiment passive ?

Cette dénomination vient du fait que la maison passive repose sur l'utilisation de l'apport de chaleur "passive" du soleil, en plus d'une isolation et étanchéité à l'air performantes.

Aussi appelée "maison sans chauffage", la maison passive s'appuie sur 2 concepts :

  • Une construction très basse consommation,
  • La chaleur dégagée à l’intérieur de la maison par les habitants et les appareils électriques, ainsi que la chaleur du soleil sont suffisants pour se chauffer.

 

D'ailleurs, Caroline a interviewé Pascal Lenormand sur l'amélioration de son confort thermique, grâce au Design énergétique et son impact sur la relation entre l'usage et le bâtiment.

Design énergétique - épisode 16 - Pascal Lenormand

J’écoute l’épisode

Comment fonctionne une maison passive ?

Une conception bioclimatique

Le but d'une maison passive est d'atteindre une très haute performance énergétique. Elle repose  en partie sur les 3 principes d'une construction bioclimatique :

  • Capter et réguler la chaleur en bénéficiant le plus possible de l’ensoleillement naturel ;
  • Stocker la chaleur grâce à des matériaux à forte inertie thermique ;
  • Restituer la chaleur : lors des baisses de température, la chaleur emmagasinée par les matériaux est restituée lentement.

Pour optimiser efficacement la consommation énergétique de la maison, il est essentiel d'étudier :

  • L'orientation de la maison afin de capter au maximum les apports solaires en hiver (grandes surfaces vitrées face Sud) dans les pièces de vie et à s’en prémunir en été (protection solaire) ;
  • Le choix des matériaux à forte inertie, qui captent la chaleur et la stockent le jour, ce qui régule la température ambiante ; puis restituent la chaleur accumulée dans la journée la nuit ;
  • Les ouvertures : des fenêtres double ou triple vitrage sont indispensables pour éviter les pertes énergétiques (isolation) et les fuites d'air (étanchéité).
Intérieur d'une maison passive
Un bercail lumineux avec de nombreuses portes-fenêtres. Le double ou triple vitrage est primordial, en plus d’une protection solaire adaptée.

Une isolation, étanchéité et ventilation performantes

L'isolation est un enjeu majeur. Les fondations, les murs et la toiture sont totalement isolés pour éviter toutes déperditions de chaleur. Afin de limiter la surchauffe du bercail, des protections solaires sont installées sur chaque ouvrant.

Côté étanchéité à l'air, toutes les fuites d'air sont supprimées, notamment au niveau des ouvrants. Dans une maison passive, on a donc besoin d'une ventilation contrôlée pour faire circuler l'air et la renouveler, puisque tous les ponts thermiques ont disparu.

L’air circule ainsi dans un circuit double flux filtré, ce qui offre une excellente qualité de l'air intérieur aux habitants.

ventilation d'une maison passive

Une consommation énergétique maitrisée

Une maison passive est équipée d'appareils électroménagers économes en énergie, avec une classe énergétique de catégorie A.

Concernant le système de ventilation, il récupère plus de 75% de la chaleur sortante, en aspirant les calories de l'air sortant pour réchauffer l'air entrant. C'est possible grâce à une VMC double flux. Il est aussi possible d'utiliser la géothermie, comme un puits canadien, pour tempérer l'air entrant dans la maison.

Sur le même principe, tu peux aussi récupérer la chaleur des eaux grises sortantes (comme le lave-vaisselle, le lave-linge ou la douche) pour réchauffer l'air entrant ou l'eau entrante provenant du réseau.

L'eau chaude sanitaire est généralement produite par un chauffe-eau thermodynamique ou des panneaux solaires.

Panneaux solaires sur maison passive
Des panneaux solaires ont été installés sur le toit de la maison pour la consommation d’électricité du foyer.

Et pour le chauffage alors ? Comme les besoins sont très faibles, 2 solutions sont envisagées : - La pose d'une résistance électrique placée au niveau du système de ventilation ; - L'ajout d'un petit poêle (bois ou granulés).

Les 4 critères d'une maison passive

En France, une maison passive est à la fois un mode de construction et un label. Pour obtenir la certification du "Bâtiment passif", l'habitat doit garantir :

1. Les besoins en chauffage : ils doivent être inférieurs à 15 kWh/m²/an.

2. Les besoins en énergie primaire totale : cela correspond à la consommation de tous les usages (chauffage et électricité). Ils doivent être inférieurs à 60 kWh/m²/an d’énergie renouvelable.

3. L'étanchéité à l'air du bâtiment : les ponts thermiques et passages de l'air doivent disparaitre. Le critère chiffré est n50 < 0,6 /h. Autrement dit, la perméabilité à l'air doit être inférieure à 0,6 par heure sous 50 pascals de différence de pression.

4. La limitation de la surchauffe : ce critère de confort signifie que la température intérieure de la maison doit pouvoir être limitée. Seuls 10% des jours de l'année peuvent dépasser le pic de température  de 25 °C.

Le label Bâtiment Passif (Passivhaus)

label Allemand de maison passive

PassivHaus est un label allemand fondé en 1996, qui s'est rependu progressivement en France.

Il vérifie que ta maison respecte les critères de la construction passive, à savoir les différents objectifs de performance du bâtiment (isolation, fenêtres, ventilation, ponts thermiques et étanchéité à l’air).

Cette labellisation européenne du Bâtiment Passif se divise en 4 catégories selon la performance de l'habitat :

  • « Bâtiment Passif Classique » : cette catégorie correspond aux maisons qui respectent les 4 critères précédemment cités.
  • « Bâtiment Passif Plus » : pour obtenir cette certification, le logement doit générer minimum 60 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à son emprise au sol.
  • « Bâtiment Passif Premium » : la maison passive doit générer au moins 120 kWh/(m²a) d’énergie par rapport à son emprise au sol.
  • « BaSE » (« Bâtiment Sobre en Energie») : cette catégorie englobe des bâtiments n’atteignant pas le standard Classique, peu importe la raison.

À ce jour, le seul organisme à délivrer ce label international en France est La Maison Passive.

Pour conclure

J'espère que cet article t'a plu.

C'est bien l'orientation, sa structure, son isolation thermique et son étanchéité qui permettent de réduire les besoins en chauffage d'une maison passive. Capables de se passer d'un mode de chauffage traditionnel, les économies d'énergie réalisées font réduire significativement la facture d'électricité.

L'efficacité des critères du label Passivhaus a fait ses preuves. Après la première livraison du bâtiment passif en Allemagne en 1991, ses performances énergétiques sont restées stables puis 25 ans !

Tu veux te lancer dans une construction d'une maison passive ? Il te reste des questions ? Partage-les en commentaire.

Sources


Isolation au chanvre de son habitat

Isolation Chanvre : avantages, inconvénients, prix


Retour au blog

Isolation Chanvre : avantages, inconvénients, prix

Lors de la construction et de la rénovation de ton bercail, l'isolation est une étape essentielle. Elle joue un rôle sur ton confort thermique et permet des économies d'énergie. Si les laines de verre et de roche sont connues pour leurs fibres allergènes et leur toxicité, les matériaux d'isolation issus de végétaux comme le chanvre sont sains pour notre santé... et notre planète.

À première vue le chanvre est le matériau idéal : écologique, excellent isolant, résistant aux nuisibles et à l'humidité... mais qu'en est-il vraiment ?

Je mène l'enquête sur le chanvre, cet isolant biosourcé.

Sommaire : tu veux un complément d’info ? Rends-toi à la section voulue 😉

Qu’est-ce que le chanvre ?

Est-ce que le chanvre est un bon isolant ?

Les autres avantages du chanvre

Quels sont les inconvénients de la laine de chanvre ?

Isolation à la laine de Chanvre : prix et aides financières

"Vite Fred, je n'ai pas le temps de tout lire"

en-quete-bercail-idéal

Voici les points à retenir :

1. Qu'est-ce que le chanvre ?
C'est un isolant biosourcé issu d'une plante cultivée en France.

2. Quelles sont ses principaux avantages ?
Le chanvre offre une excellente isolation thermique et une bonne isolation acoustique.

3. Quelle partie de ma maison puis-je isoler avec le chanvre ?
Il peut être utilisé pour les murs intérieurs et extérieurs, les sols et les combles.

Qu'est-ce que le chanvre ?

Le chanvre est une plante. Elle fait partie des cannabinacées à feuilles palmées. Pourquoi tu sors ta science Fred ?

Parce que :

  1. Tu peux briller en société avec ce terme.
  2. Le chanvre est souvent confondu avec le cannabis, puisqu'ils sont tous les deux issus de la même plante. Beaucoup se demande alors si le chanvre est légal en France puisque c'est une variété de cannabis.

Réponse : oui, le chanvre est légal dans l'hexagone.

Le chanvre, aussi appelé cannabis sativa, n'a aucune propriété stupéfiante (contrairement au cannabis récréatif ou médicinal). Tu l'auras compris, ils ne sont pas cultivés de la même manière.

Feuille de Chanvre
La laine de chanvre est issue d’une plante : le chanvre.

On retrouve le chanvre dans de nombreux domaines pour différents usages comme des compléments alimentaires, des produits cosmétiques, des vêtements, des sacs, des cordes, du papier, de l'énergie, du biocarburant... et évidement, dans le secteur du bâtiment.

Est-ce que le chanvre est un bon isolant ?

Isolation thermique

Oui, le chanvre est un bon isolant thermique. Son pouvoir isolant compris entre 0.039 à 0.06 W/m.K.

Il répond évidemment aux exigences thermiques en vigueur, notamment celle de la RE2020.

Bon à savoir :

Pour évaluer la performance thermique d'un isolant, regarde ces 3 critères :

  • L'épaisseur : elle est exprimée en cm. Vérifie que les isolants sont d'épaisseur égale avant de comparer leurs performances ;)
  • La conductivité thermique : exprimée en W/m.K, c'est la capacité d'un matériaux à conduire la chaleur. Plus cette valeur est faible, plus le matériaux isolant est performant.
  • La résistance thermique : exprimée en m².K/W, elle représente la capacité d'un matériau à ne pas laisser passer la chaleur ou le froid. Plus cette valeur est élevée, plus le matériaux isolant est efficace.

Pour l'isolation des murs intérieur, il est recommandé de viser une résistance thermique de de 3.75 m2.K/W. Cela correspond à une laine de chanvre épaisse d'environ 15 cm.

Pour les murs en contact avec l'extérieur, vise au moins 3,7 m2.K/W. Avec des blocs ou des briques de chanvre d'une épaisseur de 30 cm, tu obtiens 4,5 m2.K/W.

La laine de chanvre - Crédit photo : association Qualitel

Isolation phonique

Le chanvre est aussi un isolant acoustique grâce à sa composition fibreuse. Son coefficient d'absorption acoustique est de 0,60 aw.

Bon à savoir :

Pour déterminer l'efficacité acoustique d'un matériaux, regarde ces 3 facteurs :

  • L'indice d'affaiblissement acoustique : exprimé en dB, c'est la capacité du matériaux à atténuer les bruits qui sont transmis par l'air. Plus cette valeur est grande, plus le matériaux isolant est efficace.
  • Le coefficient d'absorption acoustique : exprimé en aw, il et compris entre 0 et 1. Plus cette valeur est se rapproche de 1, plus le matériau absorbe le bruit.
  • L'indice d'efficacité aux bruits de choc : exprimé en dB, il représente la capacité du matériaux à réduire les bruits liés à des chutes d'objets, déplacement de meubles... Plus cette valeur est élevée, plus l'isolant est performant.

Le chanvre sous toutes ses formes

Le chanvre est un isolant en fibre ou en laine végétale au même titre que le bois, le lin et le coton.

On retrouve le chanvre sous différentes forme :

  • Des rouleaux et des panneaux de laine de chanvre, plus utilisés pour une isolation intérieure, notamment des murs, des toits et des combles perdues.
  • Des blocs ou des briques de chanvre, surtout utilisés pour l'isolation extérieure.
  • En feutre, pour isoler notamment le sol et les planchers.
  • En vrac, pour une isolation des combles et des planchers intermédiaires.
Chanvre sous forme de rouleau et sous forme de brique
À gauche, chanvre en rouleau, à droite brique de chanvre - Crédit photo : Technichanvre

Bon à savoir :

Mélangé à de la chaux, le chanvre devient un enduit isolant perméable. Toujours grâce à la chaux, tu peux aussi obtenir un béton isolant, appelé béton de chanvre qui servira pour de légères dalles et chapes isolantes. Pour les enduits et le béton de chanvre, c'est la chènevotte (extrait de la paille de chanvre) qui est utilisée.

Les autres avantages du chanvre​

Le chanvre, un isolant écologique

Le chanvre est naturel et sa culture est durable. En effet, la plante pousse facilement avec très peu d'eau et sans aucun usage de pesticides ou autres produits toxiques. Il n'abîme pas les sols et son cycle de culture est court : 120 jours ! Ce qui fait du chanvre l'un des matériaux les plus rapidement renouvelable.

Comme toutes les plantes, le chanvre capte le CO2 et, cerise sur le gâteau, le chanvre se cultive très bien dans l'hexagone. La France est d'ailleurs le plus grand producteur européen de chanvre avec plus de 70 % de la production. C'est l'assurance de trouver un produit écologique et local.

L'énergie grise du chanvre est de 50 kWh/m3, beaucoup plus faible que celui de la laine de roche (150 kWh/m3) et de la laine de verre (250 kWh/m3).

Le chanvre, un isolant sain

Contrairement à d'autres isolants, le chanvre est non toxique. Il ne dégage ni poussières, ni micro-fibres ou particules irritantes et allergènes.

Deuxième cerise sur le gâteau : le chanvre est imputrescible.

isolation du toit avec le chanvre
Isolation des rampants en chanvre

Le chanvre, un isolant polyvalent

Il offre un excellent confort thermique et une bonne isolation acoustique. Le chanvre sert aussi bien pour l'isolation du toit, que des murs ou du plancher. Et bien sur, on le trouve sous différentes formes aussi 😉


Isolation extérieur d'une maison
Un bercail des années 70 rénové et isolé avec une isolation naturelle par l’extérieur en panneaux de chanvre-lin-coton - Crédit photo : Batirama

Le chanvre, résistant aux variations de température

Un mur en chanvre et le béton de chanvre offrent une bonne résistance au feu, même après une attaque prolongée des flammes.

Troisième cerise sur le gâteau (jamais 2 sans 3 !) : le chanvre s'adapte aux changements de températures et à l'humidité. Elle régule naturellement l'hygrométrie, c'est-à-dire le degré d'humidité présent dans l'air ambiant.

Il offre un excellent confort d'été grâce à son déphasage thermique. C'est la capacité à retarder l'entrée de la chaleur et du froid venus de l'extérieur dans ton bercail.

Concrètement, plus la durée du déphasage est courte, plus vite tu allumeras ton chauffage s'il fait froid ou bien ta clim s'il fait chaud. Évidement, cela joue sur ta consommation d'énergie et sur ta facture.

En été, on considère que la durée idéale du déphasage est de 10h. Ce qui permet de conserver la fraicheur dans ton bercail jusqu'au coucher du soleil. Et devine ? Oui, c'est bien ce que t'offre l'isolation avec le chanvre.

Quels sont les inconvénients de la laine de chanvre ?

De ce côté, malgré des recherches approfondies, je ne trouve que peu de défauts comme isolant :

  • Le chanvre a une tendance à se tasser en vrac uniquement (ce n'est pas le cas des autres conditionnements). Prévois donc un surplus lors de la projection de la fibre de chanvre.
  • Bien que son prix soit abordable, la laine de chanvre n'est pas la moins chère comparée aux laines minérales (roche, verre).
Isolation en chanvre projeté

Attention ! En fonction des fabricants et des modèles, la composition de la laine de chanvre est différentes. Certaines sont mélangées à d'autres fibres végétales (coton, lin, ouate de cellulose...), d'autres incluent des additifs.

Isolation à la laine de Chanvre : prix et aides financières

En fonction du conditionnement (panneaux, rouleaux, vrac), le prix varie entre 12 et 30 euros le m², hors pose. Le prix varie selon l'épaisseur et la composition. Pour les briques de chanvre, le prix avoisine les 70€ le m².

Pour des prix avec la pose inclue, je te partage cet article détaillé.

Isoler ses combles ou ses murs dans le but de réduire la consommation énergétique de son bercail peut te permettre de bénéficier de l'éco-prêt à taux zéro. Les conditions d’éligibilité dépendent des revenus de ton foyer.

Renseigne-toi auprès de ta ville et de ton département, certaines aides à l'isolation sont attribuées localement ou régionalement.

Pour conclure

J'espère que tu y vois plus clair concernant l'isolation au chanvre de ton bercail.

Facile à faire pousser, un cycle court et local, une culture sans engrais et avec peu d'eau, le chanvre est une plante écologique et économique.

Transformé en laine de chanvre, le chanvre est un isolant biosourcé qui offre une bonne isolation thermique et phonique, avec un réel confort d'été. Il résiste au feu, il offre une forte perméabilité à la vapeur d’eau et il régule l’humidité.

Toutes ces qualités en font l’un des isolants naturels les plus performants du marché.

Il te reste des questions ? Pose-les en commentaire.

Sources

https://www.ecohabitation.com/guides/3376/du-chanvre-dans-la-maison/
https://www.batiactu.com/edito/beton-chanvre-demontre-sa-bonne-tenue-au-feu-47292.php#:~:text=En clair%2C le béton de,est%2C lui%2C pratiquement incombustible.
https://www.qualitel.org/particuliers/isolation/laine-de-chanvre/


radiateur chauffage

Chauffage maison : allier les économies et l'écologie


Retour au blog

Chauffage maison : allier les économies et l'écologie

Quel chauffage pour sa maison ? Le confort thermique est devenu une donnée importante dans notre quotidien. Le chauffage représente 66 % de la consommation d'énergie des ménages, selon l'ADEME.

Alors, que tu sois futur propriétaire ou en cours de rénovation de ton système de chauffage, quel est le système le plus économique ? Existe-t-il réellement des alternatives écologiques ?

Tour d'horizon sur les différentes énergies pour se chauffer et le type d'équipement énergétique.

Sommaire : tu veux un complément d’info ? Rends-toi à la section voulue 😉

Qu’est-ce qu’un bon système de chauffage pour sa maison ?
Le chauffage maison au bois
Le chauffage solaire
Le chauffage aérothermique (air), géothermique (sol) et hydrothermique (eau)
Le chauffage électrique
Le chauffage au gaz
Le chauffage au fioul

"Vite Fred, je n'ai pas le temps de tout lire"

en-quete-bercail-idéal

Voici les points à retenir :

1. Avant de choisir son système de chauffage, vérifie et améliore si besoin l’isolation de ton bercail

2. Les besoins en chauffage varient selon le bâtiment occupé ET l’habitant qui l’occupe.

3. Le choix de l'énergie dicte le choix des équipements.

Qu'est-ce qu'un bon système de chauffage pour sa maison ?

Les besoins en chauffage varient selon 2 principaux critères :

   🏠 Le bâti et l'enveloppe de ton bercail

On parle ici des techniques de construction et d'isolation choisies pour ton logement, ainsi que les matériaux utilisés.

Évidemment, les besoins en chauffage seront très différents selon les déperditions du bâti.

Qu'est-ce que ça implique concrètement ? Il est préférable de réduire les besoins en énergie du bâtiment grâce à une bonne isolation, avant de penser au type de chauffage à utiliser.

Eh oui, on ne chauffe pas son bercail pour compenser les pertes, mais pour obtenir un confort thermique.

💡 Pour aller plus loin

Le site ecoconso.be a réalisé un schéma intéressant en fonction de niveau d'isolation de ton logement : Quel chauffage pour mon logement ?

Le bâtiment est dans la majorité des cas l'unique critère pour choisir son système de chauffage.

À tort !

Dans cette configuration, on oublie un élément essentiel : TOI, l'occupant.

   🙋‍♀️ L'habitant qui occupe ce lieu de vie

Qui habitent le foyer ? Quelles sont leurs habitudes de vie ? Quelle est ta notion de confort ?

Ces questions sont élémentaires puisqu'elles aident à déterminer le bon système de chauffage pour ta maison. Un bercail confortable ne sera pas le même selon la personne interrogée.

Je ne développe pas plus cette partie, car Caroline a eu l'opportunité de poser toutes ces questions à Pascal Lenormand. Dans l'épisode de podcast, ils échangent sur la notion de confort, la relation entre l'usage et les outils pour préserver la fraîcheur en été et chauffer son espace de manière efficace et confortable en hiver.

Design énergétique - épisode 16 - Pascal Lenormand

J'écoute l'épisode

   🙌 Quel est le bon système de chauffage alors ?

Pour répondre à la question, il n'y a pas de "bon" système de chauffage, mais un système de chauffage adéquat à ta situation. 
Vinalti Asterix GIFfrom Vinalti GIFs
Un système de chauffage adéquat assure un confort thermique optimal, en répondant aux besoins spécifiques de l'habitat et de l'habitant.

Les critères de décisions sont donc propres à chacun en fonction :

  • des caractéristiques du lieu d'habitation ;
  • du coût d'investissement ;
  • des performances énergétiques.

Le choix de l'énergie (gaz, électricité, fioul, solaire...) dicte le choix des équipements. Je te propose donc de décortiquer les différentes solutions.

Le chauffage maison au bois

Aujourd'hui, 5% des Français utilisent le bois pour se chauffer. Mais ce système de chauffage séduit de plus en plus pour son côté économique et écologique.

Avantages

Inconvénients

Type d'énergie

Énergie renouvelable.

x

Financier

- Coût relativement accessible des combustibles (bûches/pellets/granulés).
- Éligible à une aide à la rénovation énergétique.

x

Installation / Entretien

x

- Coûts d'installation importants.
- Nécessite un espace de stockage (bûches/pellets/granulés).
- Entretien obligatoire selon l'équipement.

Santé / Bien-être

x

Mode de chauffage à combustion qui peut émettre odeur, fumée et cendres.

Autres

Économique à long terme.

x

Les équipements : cheminées, chaudière à bois (chaudière biomasse automatique ou manuelle), poêle à granulés...

pieds devant la cheminée
Bien au chaud devant la cheminée.

Le chauffage solaire

Le solaire est une source d'énergie renouvelable qui permet de produire de l'électricité et de l'eau chaude sanitaire. Et ce, gratuitement. C'est l'installation du système qui se révèle coûteux, mais rentable sur le long terme.

Avantages

Inconvénients

Type d'énergie

Énergie renouvelable.

x

Financier

- Énergie gratuite.
- Éligible à une aide à la rénovation énergétique.

x

Installation / Entretien

Entretien simplifié.

Coûts d'installation importants.

Santé / Bien-être

- N'implique pas de combustion, donc pas de fumée, ni d'odeur.
- Silencieux. 

x

Autres

- Économique à long terme.

- Bon rendement.

- Équipements (panneaux solaires) aux performances variantes selon la météo, les régions géographiques et jour/nuit.
- Autre système de chauffage d'appoint nécessaire ou d'équipement supplémentaire (batterie).


Les équipements :
- Panneaux solaires photovoltaïques qui produisent de l'électricité.
- Panneaux solaires thermiques produisant de l'eau chaude sanitaire (dont le chauffage). Ils sont aussi appelés chauffe-eau solaire.
- Panneaux solaires hybrides : ils captent l'énergie solaire pour produire de l'électricité et de l'eau chaude sanitaire.
- Panneaux solaires aérovoltaïques : ils produisent aussi de l'électricité et de l'air chaud directement diffusé dans ton bercail.

panneaux solaires pour chauffer sa maison
Des panneaux solaires sur le toit d’une maison.

Le chauffage aérothermique (air), géothermique (sol) et hydrothermique (eau)

L’air, le sol, l’eau… sont d’autres sources d’énergies renouvelables existantes pour se chauffer. C'est moins de 4% des ménages français qui les utilisent pour leur bercail.

Avantages

Inconvénients

Type d'énergie

Énergie renouvelable.

x

Financier

- Éligible à une aide à la rénovation énergétique.

x

Installation / Entretien

x

- Coûts d'installation importants.
- Entretien régulier.

Santé / Bien-être

N'implique pas de combustion, donc pas de fumée, ni d'odeur.

x

Autres

- Économique à long terme.

- Idéale pour les maisons neuves bien isolées.

- Équipement polyvalent : chauffage, eau chaude sanitaire et climatisation.

- Équipements (PAC) aux performances variantes selon la météo et les régions géographiques.
- Bruit de certains équipements (PAC).


Les équipements :
- Pompe à chaleur air-air
(aérothermie): elle capte les calories présentes dans l'air extérieur, les transforme en chaleur. Cette dernière est directement diffusée à l'intérieur de ton bercail.
- Pompe à chaleur air-eau (aérothermie) : elle capte les calories de l'air extérieur pour injecter la chaleur directement dans le circuit de chauffage/eau chaude.
- Pompe à chaleur sol-sol (géothermie) : elle capte les calories du sol et diffuse la chaleur par un plancher chauffant.
- Pompe à chaleur sol-eau (géothermie) : elle capte aussi les calories du sol pour infecter la chaleur dans le circuit de chauffage/eau chaude.
- Pompe à chaleur eau-eau (hydrothermie) : elle capte les calories de l'eau et diffuse la chaleur directement dans le circuit de chauffage/eau chaude.

pompe a chaleur installation
Installation d’une pompe à chaleur pour une maison.

Le chauffage électrique

35% des Français utilisent un système de chauffage électrique. C'est le 2e mode le plus utilisé dans l'hexagone.

Avantages

Inconvénients

Type d'énergie

Dépend du mode de production.

Il peut être écologique grâce au solaire, à l'éolien ou l'hydraulique par exemple (énergies renouvelables).

Dépend du mode de production.

Il peut être issu d'énergies fossiles (en France, cette part représente 0,4% selon EDF).

⚠️ Bon à savoir !

Aujourd'hui, en France, c'est le nucléaire qui représente 76,9% de la production d'électricité. Le nucléaire n'est ni une énergie renouvelable, ni une énergie fossile.

Aujourd'hui, en France, c'est le nucléaire qui représente 76,9% de la production d'électricité. Le nucléaire n'est ni une énergie renouvelable, ni une énergie fossile.

Financier

Relativement accessible.

Prix élevé de l'électricité qui augmente régulièrement.

Installation / Entretien

Installation et entretien simplifiés.

x

Santé / Bien-être

N'implique pas de combustion, donc pas de fumée, ni d'odeur.

x

Autres

- Large choix d’équipements disponibles.
- S'adapte parfaitement aux petits logements ou comme solution d'appoint.

- Simple d'utilisation.

- Coûteux à l'usage :
> Nécessite une bonne isolation : mode de chauffage énergivore pour les grandes pièces et les logements très mal isolés.
> Chaleur plus ou moins homogène selon l'équipement choisi.
- Nécessite l'ajout d'un ballon d'eau chaude (ECS).


Les équipements : convecteurs, radiateurs à inertie ou à accumulation, plancher chauffant...

radiateur
Installation d’une pompe à chaleur pour une maison.

Le chauffage au gaz

C'est le système de chauffage le plus utilisé par les Français encore aujourd'hui. Ils sont 39% à se chauffer au gaz de ville selon l'ADEME.

Avantages

Inconvénients

Type d'énergie

x

Énergie fossile.

Son utilisation tend à disparaitre avec la norme RE2020.

Financier

- Prix du gaz en France moins cher que celui de l’électricité.
- Éligible aux aides de rénovation énergétique sous conditions.

Prix du gaz très volatile.

Installation / Entretien

Entretien simplifié.

Contrôle annuel obligatoire.

Santé / Bien-être

- Mode de chauffage qui permet d'avoir une chaleur homogène dans toutes les pièces de la maison.
- Fonctionne avec une combustion propre (pas d'odeurs, pas de fumées).

Combustible inflammable, dangereux si mal utilisé.

Autres

Mode de chauffage qui fait partie des solutions les moins coûteuses (installation selon le type de chaudière choisi + prix de l'énergie).

Le réseau public ne dessert pas toutes les zones géographiques de France.


Les équipements :
-
La chaudière gaz à condensation : fiable et efficace, c'est le modèle le plus répandu. Elle peut être accouplée à un système de chauffage à énergie renouvelable comme le solaire thermique.
- La chaudière à micro-cogénération : elle produit simultanément de l'énergie thermique pour le chauffage et de l'électricité. Elle est performante et plus coûteuse à l'achat.

chaudière au gaz
Installation d’une pompe à chaleur pour une maison.

Le chauffage au fioul

Le chauffage au fioul est utilisé par 12% des ménages français. Cette énergie se hisse à la 3e place du podium.

Avantages

Inconvénients

Type d'énergie

x

Énergie fossile.

Son utilisation tend à disparaitre avec l'interdiction de son installation dans des logements neufs depuis 2021 et anciens depuis 2022.

Financier

x

- Prix fluctuant du fioul.
- Non éligible aux aides de rénovation énergétique.

Installation / Entretien

Entretien simplifié.

- Coûts d'installation importants.
- Nécessite un espace de stockage (bûches/pellets/granulés).
- Entretien obligatoire.

Santé / Bien-être

x

Système de chauffage polluant, il émet des quantités importantes de CO2.

Autres

Bon rendement.

x


Les équipements : chaudière au fioul classique, poêle au fioul ou chaudière fioul à condensation.

Pour conclure

Bois, soleil, gaz, fioul, électricité... Il existe différentes énergies pour chauffer sa maison.

Certaines sont renouvelables, d'autres sont issues d'énergies fossiles avec un impact environnemental plus ou moins important.

  • La solution la plus écologique et la plus économique sur le long terme est le chauffage solaire !
  • Le chauffage au bois reste pertinent lorsque tu habites dans une région productrice, dans laquelle il est facile d'en acheter.
  • En cas de faible besoin, l'électricité et le gaz peuvent être des alternatives appropriées.

J'espère que cet article t'aura aidé à y voir plus clair. Existe-t-il des points que tu veux qu'on aborde ? Dis-le-nous en commentaire.

Sources

https://agirpourlatransition.ademe.fr/particuliers/maison/economies-denergies-deau/20-solutions-reduire-consommation-delectricite
https://www.soigner-l-habitat.com/confort-thermique-les-principes-du-chauffage/
https://www.ecoconso.be/fr/content/quel-systeme-de-chauffage-choisir


la permaculture c est quoi eco habitat uai

Éco-habitat et Permaculture : c'est quoi ? Comment faire ?


Retour au blog

Éco-habitat et Permaculture : c'est quoi ? Comment faire ?

La permaculture... on en entend souvent parler, sans vraiment comprendre ce que c'est. Ce n'est ni une technique de jardinage révolutionnaire, ni la dernière tendance pour écolo-bobo-New-Age. Alors qu'est-ce que c'est exactement ? Est-ce intéressant pour ton bercail ? Déchiffrons la permaculture ensemble.

Sommaire : tu veux un complément d’info ? Rends-toi à la section voulue 😉

  1. Permaculture définition
  2. Qu’est ce que c’est la permaculture, concrètement ?
  3. Les 3 piliers éthiques de la permaculture, pour ton bercail et tout le reste ;)
  4. Les 12 principes de la permaculture pour un lieu de vie durable
  5. Éco-habitat et permaculture : les outils et stratégies
  6. Comment appliquer la permaculture à son bercail ?

"Vite Fred, je n'ai pas le temps de tout lire"

en-quete-bercail-idéal

Voici les points à retenir :

C’est quoi la Permaculture ?
C’est une approche systèmique qui imite le fonctionnement de la nature pour construire un éco-système sain et durable.

La permaculture est-elle une nouvelle méthode de jardinnage à la mode ?
Non. La réduire à une “simple” technique serait passer à côté de l’approche globale qu’offre la permaculture.

Puis-je utiliser la permaculture pour mon bercail ?
Bien-sûr et tu as différentes manière que ce soit en éco-construction ou en éco-rénovation. Tu retrouves par exemple tous les matériaux naturels (paille, bois…).

 

Permaculture définition

La permaculture est une approche globale, qui vise à construire un lieu de vie sain et durable, dans éco-système harmonieux et respectueux de tous les êtres vivants (humains, animaux, plantes).

Bref, c'est la construction d'un bercail durable en imitant le fonctionnement de la nature.

💡 Bon à savoir 

Le mot permaculture est la contraction de permanent agriculture en anglais. La permaculture a été théorisée et diffusée par Bill Mollison et David Holmgren dans les années 1970 en Australie.

Qu'est ce que c'est la permaculture, concrètement ?

À ses débuts, la permaculture est une forme d'agriculture qui s'inspire de la nature pour développer des systèmes en synergie. Elle se base sur la diversité des cultures, leur résilience et leur productivité naturelle.

L'objectif est de produire un environnement harmonieux, résilient, autonome, productif et durable.

Belle promesse, non ?

Puis, la permaculture s'est démocratisée et propagée. Aujourd'hui, elle correspond à une approche systémique au sens large, englobant plusieurs facettes, au-delà du domaine agricole.

C'est une véritable philosophie de vie qui repose sur des :

  • Piliers éthiques : les fondements
  • Principes : les lignes directrices
  • Techniques et outils : la manière de faire

Schéma de la Permaculture - Crédit photo : Permaculture Design
Schéma de la Permaculture - Crédit photo : Permaculture Design

La permaculture vise donc à concevoir des systèmes intégrés dans une démarche de développement durable.

L'activité humaine prend en compte les éco-systèmes naturels et les différentes influences qui s'exercent entre tous.

L'enjeu est de vivre harmonieusement dans un environnement :

  • Durable, résilient et le plus autonome possible ;
  • Qui se renouvelle naturellement ;
  • Qui respecte la nature et tous ses habitants.

Les 3 piliers éthiques de la permaculture, pour ton bercail et tout le reste 😉

Pilier nº1 : Être attentif à la terre

Le sol, les rivières, les forêts... notre planète vit et respire. On se doit d'être attentif à ce capital naturel qui accueille une grande diversité de formes de vie.

En effet, chaque espèce a une fonction bien précise qu'elle remplit.

Pilier nº2 : Être attentif aux humains

C'est prendre soin de soi et de son entourage, sans produire ni consommer de ressource plus que nécessaire. En travaillant ensemble, on arrive à de meilleurs résultats.

Si nos besoins sont satisfaits en harmonie avec la nature, alors notre environnement qui nous entoure peut prospérer.

Être attentif à la nature et aux êtres vivants - Crédit photo Jenna Koerwitz (gauche) & Precious Plastic Melbourne (droite) sur Unsplash

Pilier nº3 : Redistribuer équitablement les surplus.

Tout est une question d'équilibre, en sachant ce qui est suffisant, ce qui correspond à notre juste besoin.

Un arbre fruitier donne plus de fruits qu'il n'en faut pour une seule personne. C'est toujours le cas même après avoir mangé des fruits et conservé une partie de la récolte.

Le surplus est alors partagé, en ayant conscience que des limites existent à ce que l'on peut produire/utiliser et donc prendre/donner.

Les 12 principes de la permaculture pour un lieu de vie durable

Principe nº1 : Observer et interagir

L'observation est essentielle. Elle permet d'adopter différents points de vue pour comprendre les interactions entre les éléments distincts d'un système.

En observant et en interagissant, tu peux concevoir des solutions adaptées à chaque situation.

Principe nº2 : Collecter et stocker l'énergie

Tu connais le poème de la cigale et la fourmi ?

C'est comme la fourmi, elle profite des périodes d'abondance pour collecter les ressources nécessaires, afin de les utiliser plus tard, notamment en période de pénurie.

Principe nº3 : Obtenir une production

C'est s'assurer d'obtenir des résultats utiles, plus ou moins immédiats, à chaque étape de ton travail.

Cela permet d’entretenir le système qui la génère et le rendre prospère. C'est aussi une récompense pour le travail fourni.

Obtention d’une récolte de légumes - Crédit photo : JF Gabnor sur Pixabay

Principe nº4 : Appliquer l'auto-régulation et accepter la rétroaction

La Nature et notre Terre fournissent des organismes auto-régulés, qui subissent des mécanismes de rétroaction.

Hein ?!

La rétroaction est l'ensemble des effets retours suite à nos comportements et nos actions envers la nature. Elle peut-être négative comme le réchauffement climatique ou positive.

De grands mots pour dire, qu'en permaculture, assure-toi que le système continue de fonctionner correctement, en évitant les activités néfastes. Car, ces dernières peuvent mettre longtemps à se faire ressentir.

Principe nº5 : Utiliser et valoriser les ressources et les services renouvelables

Il s'agit d'exploiter au mieux l'abondance de la nature. Le but est de réduire notre dépendance face aux ressources non renouvelables et de limiter notre comportement consommateur.

Ce principe nous rappelle que nous devons "laisser faire la nature". C'est-à-dire être en harmonie avec ce qu'elle nous procure, au lieu d'essayer de la contrôler et de la surexploiter.

Principe nº6 : Ne pas produire de déchets

Aucun déchet n'est produit en utilisant et en valorisant toutes les ressources disponibles. Tu évites ainsi le gaspillage.

Par exemple, les vers de terre sont des recycleurs de matières organiques. Ils transforment ces déchets en nutriments utiles pour les plantes.

Dans ton bercail, tu peux aussi utiliser les matériaux de réemploi.

Exemple du prinicipe nº6 de la permaculture, le compost permet d’éviter les déchets - Crédit photo : Manfred Antranias Zimmer sur Pixabay

Principe nº7 : Concevoir en partant du général pour aller aux détails

Ce principe nous rappelle qu'il faut prendre du recul pour avoir une vision d'ensemble.

Ce qui permet d'observer les systèmes naturels, afin de les reproduire. Les détails s'ajouteront par la suite au fur et à mesure de nos avancées.

Principe nº8 : Intégrer plutôt que séparer

De bons éléments placés aux bons endroits permettent de développer des relations mutuellement bénéfiques, au lieu d’être en concurrence les uns avec les autres.

Ici c'est le travailler ensemble et s'entraider.

Principe nº9 : Utiliser des solutions lentes et à petite échelle

Favorise des systèmes lents et petits pour 2 raisons :

  • Ils sont plus faciles à maintenir que des gros,
  • Ils produisent des résultats durables tout en optimisant les ressources locales.

Principe nº10 : Utiliser et valoriser la diversité

La diversité nous offre une assurance face aux aléas de la nature et de notre environnement. On est donc moins vulnérables en ne mettant pas tous nos œufs dans le même panier.

Cela peut être l'utilisation d'une partie des eaux grises pour arroser le potager, si la citerne est vide parce qu'il n'a pas plu.

Principe nº11 : Utiliser les interfaces et valoriser les zones de bordures

Les phénomènes les plus intéressants et les plus productifs sont les endroits où deux éléments différents se rejoignent.

Le "on a toujours fait comme ça", le commun ou l'évident n'est pas forcément le meilleur système.

Principe nº12 : Utiliser le changement et y réagir de manière créative

En observant les changements inévitables et en intervenant au bon moment, on peut avoir un impact positif sur eux.

Éco-habitat et permaculture : les outils et stratégies

Ce sont souvent ces techniques qu'on entend et qu'on lit partout. On peut citer entre autres :

Attention !

On parle bien de techniques et outils, ce qui signifie qu'ils sont divers et variés.

Comprends par là, qu'ils NE sont surtout PAS universels (contrairement aux piliers éthiques et aux principes).

On fait donc attention à choisir la bonne technique, en l'analysant au préalable en fonction de son contexte (environnement, projet, ressources...).

Je te donne des exemples concrets pour ton bercail dans le prochain paragraphe :)

Un bercail entouré de champs - Crédit photo : Francis Macdonald sur Unsplash

Comment appliquer la permaculture à son bercail ?

C'est une bonne question. En réalité, ce sont toutes les possibilités que nous découvrons et que nous te partageons avec Au Bercail ;)

Il s'agit de l'éco-construction ou l'éco-rénovation : un bercail durable et sobre en consommation d'énergie avec une empreinte écologique minimale.

La permaculture pour ton bercail peut s'appliquer de différentes manières :

  • En utilisant des matériaux naturels, locaux et biodégradables comme la terre, la paille ou encore les enduits à la chaux qui font partie de la maçonnerie douce.
Paille couvrant le toit de la maison - Crédit photo : Peggy Choucair sur Pixabay
  • En favorisant les matériaux de réemploi comme les Earthships ;
  • En collectant et réutilisant l'eau grâce à des citernes, des toilettes à compost ou l'épuration phytosanitaire ;
  • En prenant en compte les risques naturels de ton lieu comme les incendies de forêt, les tempêtes, les inondations, les tremblements de terre...
  • En collectant les énergies comme les maisons passives qui utilisent le solaire, l'éolien, l'inertie thermique et autres procédés ;
  • En auto-construisant qui favorise la recherche d'autonomie financière et technique.

Pour conclure

J'espère que cet article généraliste t'a permis de dégrossir ce qu'est la permaculture, et d'y voir plus clair.

Le but de la permaculture est d'être attentif à la nature, à tous les êtres vivants et de partager équitablement.

C'est une éthique, des principes et des outils... mais, surtout du bon sens !

La permaculture nous aide à concevoir des lieux de vie durable et respectueux de l'environnement, en nous inspirant du fonctionnement des éco-systèmes existants.

Es-tu sensible à la permaculture pour ton bercail ? Partage-moi des réflexions en commentaire.

Sources

https://www.jardiner-malin.fr/fiche/permaculture-c-est-quoi.html
https://reporterre.net/Ca-y-est-J-ai-compris-ce-qu-est-la-permaculture
https://youmatter.world/fr/definition/permaculture-definition-technique-principe/
https://www.permaculturedesign.fr/comment-faire-un-jardin-en-permaculture/
https://www.culturesenville.fr/blog/permaculture-definition-principes/


Mur en pierre de Majorque uai

Pierre de Majorque : des murs en construction sèche


Retour au blog

Pierre de Majorque : des murs en construction sèche

Sur la route... des îles Baléares, et plus précisément de l'île de Majorque en Espagne.

Oui, j'y ai posé mon sac depuis quelques mois maintenant et l'une des premières choses qui m'a sauté aux yeux, ce sont ces kilomètres et kilomètres de murs en pierres sèches.

Je te parle de ça :

Mur en pierre sèche à Majorque - Crédit photo : Hans sur Pixabay

Ils font partie intégrante du paysage majorquin. On les retrouve au bord des routes, des chemins de randonnée et même comme petits abris ruraux.

Ces murs en pierres sèches sont de véritables puzzles de construction. Cap sur Majorque et ses murs extraordinaires.

Sommaire : tu veux un complément d’info ? Rends-toi à la section voulue 😉

  1. Des murs en pierres sèches à Majorque
  2. Pierre de Majorque : 7 types de constructions typiques
  3. Des atouts pour le développement durable
  4. Comment construire un mur en pierre ?

"Vite Fred, je n'ai pas le temps de tout lire"

en-quete-bercail-idéal

Voici les points à retenir :

La construction en pierre sèche est une technique typique des îles Baléares.

Des terrasses, des murs, des clôtures, des infrastructures et des abris sont les constructions en pierre sèches les plus courantes sur l’île de Majorque en Espagne.

Local, zéro déchet, utilisant les ressources naturelles et favorisant la biodiviersité, ce type de construction est une solution écologique.

Des murs en pierres sèches à Majorque

Cette technique de construction est courante dans le bassin méditerranéen. Ce n'est donc pas étonnant de la retrouver sur l'archipel des Baléares en Espagne.

Comme pour les Trulli d'Italie, .

ce type de construction se fait, presque sans exception, dans le monde rural. Ce sont des constructions agricoles, d'élevages et aussi d'habitations temporaires.

La technique de construction en pierre sèche se définit par 3 critères :

  • Les pierres sont collectées sur le terrain sur lequel la construction est faite.
  • Les pierres sont petites et "peu lourdes" (c'est relatif, mais il ne s'agit pas de rocs de plusieurs mètres). Cette caractéristique permet à une seule personne de travailler la pierre.
  • Enfin, les pierres sont assemblées sans aucun type de mortier ou matériau de liaison entre elles. Oui, elles se soutiennent mutuellement.
Mur en pierre sèche à Majorque, îles Baléares - Crédit photo : Mallorca

Pierre de Majorque : 7 types de constructions typiques

Les murs en pierre sèche font partie intégrante de paysage majorquin. Ils sont utilisés de 7 manières différentes sur l'île :

  • En Terrasses et murs de terrasse pour rendre cultivables des parcelles en pentes. Ils permettent aussi de maîtriser les risques de glissements de terrain, d’érosion et d’inondations.
  • En Clôtures ou murs de délimitation : ce sont des enclos en pierre délimitant une propriété rurale, une parcelle agricole et d’élevage ou une route.
Terrasses et murs de délimitation à Deia dans la Serra de Tramuntana - Crédit photo : Frédérique Dussaillant
  • En Systèmes de collecte d'eau (fontaines, canaux, égouts), notamment pour irriguer les cultures des terrasses.
  • En Équipements et aménagements, comme des chemins, des ponts, des escaliers, des rampes...
Chemin et murs en pierre sèche à Majorque - Crédit photo : Elizabeth Ekman sur Pixabay
  • En Structures hydrauliques pour réduire l’efficacité de l’écoulement, en régulant sa force.
  • En Abris pour humains et animaux, comme les hangars et les huttes en pierre (nommés barraca, païssa, porxo, pont sur Majorque) et autres infrastructures rurales (puits, puits à neige, aires de battage...).

💡 Bon à savoir 

Au Nord de l'île, la Route de la Pierre Sèche GR 221 permet de découvrir ce type d'infrastructure en pierre sèche de la Serra de Tramuntana, déclarée Patrimoine Mondial de l'UNESCO en 2011 dans la catégorie Paysage Culturel.

Aménagements en pierre sèche que l’on peut trouver sur la GR 221 à Biniaraix dans la Valle de Soller (Serra de Tramuntana) - Crédit photo : Mallorca

Des atouts pour le développement durable

Matériau local

Comme tu le sais, les pierres proviennent directement du terrain de la construction. Elles peuvent aussi se récupérer dans les champs voisins (avec autorisation).

Cette technique de construction favorise l'emploi local et évite la délocalisation. Elle est difficilement industrialisable, voire impossible. En effet, ce type de construction s'adapte à la spécificité de chaque pierre.

Zéro gaspillage

Les pierres sont triées selon leurs formes et leurs dimensions pour ensuite les assembler comme un puzzle dans la maçonnerie.

Si un mur en endommagé par exemple (brèche, accident de voiture...), il est démonté jusqu'à la partie saine. Le mur est ensuite bâti à nouveau avec les pierres récupérées, une fois de plus selon leurs spécificités.

Toutes les pierres sont donc réemployables.

Utilisation du soleil et de la pluie

Les murs en pierre de Majorque ont de nombreux atouts. Parmi eux, l'inertie thermique et le drainage de l'eau.

Ce type de construction capte la chaleur des rayons du soleil et la restitue la nuit. C'est très utile pour favoriser un microclimat pour les cultures, notamment en montage, comme dans la Serra de Tramuntana.

Les murs en pierre de Majorque sont composés de 25% de vide. Ils préservent donc la terre et servent de bassin de rétention grâce à l'infiltration d'eau de pluie. Ce qui permet de cultiver les terrasses.

Biodiversité

Les murs en pierre sèche de l'île constituent aussi un habitat stratégique pour la faune et la flore.

Murs et escaliers en pierre sèche - Crédit photo : GR221 Mallorca

Comment construire un mur en pierre ?

1. On extrait la pierre et on la trie 🪨

3 manières de trouver la pierre :

  • On la ramasse directement dans des carrières,
  • On fragmente de grands blocs,
  • On l'extrait de l'affleurement rocheux.
Construction d’un mur en pierre sèche à Majorque - Crédit photo : Mallorca

Puis, on transporte la pierre jusqu’au lieu de construction où l'on va la trier.

Les plus grosses pierres forment la base de la paroi extérieure, alors que le centre est rempli de petites pierres.

2. On façonne la pierre ⚒️

Muni d'une picassa et d'un marteau têtu, on façonne la face et la queue des pierres. Cela permet de faciliter le placement de l'ensemble des pierre et d'assurer leur stabilité.

3. On passe à la tranchée et aux fondations 👷

La terre et les pierres sont déblayées pour creuser une tranchée, plus ou moins profonde, selon la construction voulue.

Il est temps de poser et fixer les premières pierres, dites de fondation ou d'assise du mur. Ce sont les pierres les plus grosses qui sont utilisées pour supporter le poids de la construction.

Pour donner l'inclinaison au mur et faciliter la pose des pierres, la partie arrière de la tranchée doit être un peu plus basse.

4. On mure 🧱

Puis, on dispose les pierres de parement. Selon les maîtres muraillers, pour assurer la résistance d'un mur, il faut disposer les pierres :

  • de façon ordonnée : les plus grandes se situent en bas ;
  • En croisant les joints : on évite donc les alignements verticaux ou les colonnes de pierres ;
  • En les calant par la partie intérieure (jamais sur la façade avant de la pierre devanture) ;
  • Selon la superficie de contact la plus grande possible : ce qui favorise la stabilité du mur.

Concernant l’aspect esthétique du mur, il existe différents types d’appareillage en fonction du degré de façonnage de la pierre :

  • Appareillage rustique, ancien ou non façonné : ce sont des pierres irrégulières, non façonnées et sans trop les ajuster, en laissant des joints assez amples ;
  • Appareillage irrégulier peu façonné ;
  • Appareillage irrégulier façonné ;
  • Appareillage irrégulier très façonné ;
  • Appareillage semi-polygonal ou polygonal : les joints des pierres sont très ajustés.
Exemples de murs en pierre sèche façonnés - Crédit : Consell de Mallorca

💡 Ressource utile :

Tu peux retrouver tous les outils et toutes les étapes détaillées dans le guide Les ouvrages de la pierre sèche à Mallorca réalisé par le département de l’environnement de la Région des Baléares.

5. On couronne

Il s'agit de la dernière rangée de pierres d’un mur. Le couronnement est l'un des facteurs qui déterminent la résistance d'un mur. Aujourd'hui, il est aussi devenu un élément d’embellissement.

Mur en pierre sèche avec couronnement, Majorque, Espagne - Crédit photo : Nicole Pankalla sur Pixabay

💡 Bon à savoir

La construction en pierre sèche est devenue une tradition aux Baléares qui est encore d'actualité. À Majorque, il existe une école depuis 1986 et un syndicat professionnel de muraillers depuis 2016, pour transmettre ce savoir-faire et former de nouveaux professionnels.

Pour conclure

Et voilà, tu as bâti ton mur 😅. Il ne reste plus qu'à continuer sur la longueur voulue. Je te laisse imaginer les heures de travail.

La construction en pierres sèches est tout un art, en plus d'être une solution écologique.

Façonner, marger, murer... tu retiendras que :

  • Les plus grosses pierres sont situées sur la base du mur ;
  • Le centre du mur est rempli de petites pierres ;
  • Le mur est couronné, facteur de stabilité et d'esthétisme.

Bâtir sans mortier à la manière majorquine est une construction durable, grâce à son caractère local et zéro déchet. C'est aussi un atout écologique qui permet d'exploiter naturellement les ressources solaires et pluvieuses.

Connais-tu ces murs majorquins ? Je te réponds en commentaire s'il te reste des questions.

Sources


c'est quoi un puits canadien

C'est quoi un puits canadien ? Principe, avantages, inconvénients


Retour au blog

C'est quoi un puits canadien ? Principe, avantages, inconvénients

Le puits canadien puise l'air extérieur afin de ventiler et aérer ton bercail. Le système se sert de la géothermie (l'énergie de la Terre) pour réchauffer ou rafraichir ton intérieur selon les saisons.

Performant, économique et écologique, le puits canadien est encore méconnu dans l'hexagone. Pourtant, il mérite d'être démocratisé tant il est efficace.

Tour d'horizon sur ce qu'est un puits canadien, son fonctionnement, ses avantages et ses inconvénients.

Sommaire : tu veux un complément d’info ? Rends-toi à la section voulue 😉

  1. Qu’est-ce qu’un puits canadien ?
  2. Quel est le principe d’un puits canadien ?
  3. Le fonctionnement
  4. Les différents types de puits canadien
  5. Les avantages d’installer un puits canadien
  6. Les inconvénients

"Vite Fred, je n'ai pas le temps de tout lire"

en-quete-bercail-idéal

Voici les points à retenir :

C'est quoi un puits canadien ?
Un puits canadien utilise la géothermie pour ventiler et aérer l’intérieur de ton bercail.

Quels sont les avantages ?
Économies d’énergie, réduction de tes factures d’énergie, air frais en été, air chaud en hiver… les avanatges sont nombreux. Et en plus c’est écologique !

Quels sont les inconvénients ?
Le prix de l’intallation et l’entretien du puits canadien.

Puits canadien definition

Le puits canadien est un système de ventilation qui utilise la géothermie, à savoir la chaleur contenue dans la Terre.

Le puits canadien ou le puits provençal permettent de réguler la température à l'intérieur de ton bercail.

Tu l'auras compris, le puits canadien n'est pas un système de chauffage ou de climatisation à proprement parler.

Pour autant, il participe bel et bien à réduire ta consommation d'énergie et à améliorer ton confort thermique.

puits-canadien-maison-individuelle-avec-piscine
Puits canadien - Crédit photo batirbio.org

La différence entre un puits canadien et un puits provençal

On utilise souvent ces deux thermes pour parler de système de ventilation par l'énergie géothermique.

En fait, il existe une différence. Tout est une question d'utilisation de cette ventilation.

Le puits canadien capte la chaleur du sol, alors que le puits provençal récupère la fraicheur de la terre. Le premier l'utilise pour chauffer l'air entrant dans ton bercail, tandis que le second s'en sert pour le refroidir.

Je t'explique plus précisément ce point dans le prochain paragraphe.

Quel est le principe d'un puits canadien ?

Le procédé du puits canadien est simple. Il consiste à faire passer l’air extérieur neuf à l'intérieur de ta maison, à l'aide d'un conduit souterrain.

Pour comprendre le principe d'un puits canadien (ou d'un puits provençal), il faut comprendre la géothermie.

maison-avec-jardin
Puits canadien : principe de la géothermie - Crédit photo Wynand Van Poortvliet sur Unsplash

Nous avons 2 manières d'exploiter les sources de chaleur du sol :

  • La géothermie de surface qui se sert des ressources de la Terre jusqu'à 200 mètres de profondeur. La température est de 15°C environ, et ce toute l'année. C'est donc celle qui nous intéresse pour le puits canadien.
  • La géothermie de profondeur, exploitant les stocks de chaleur, grâce à des forages qui vont jusqu'à 2000 mètres sous terre. Les températures sont comprises entre 100 et 150°C. Cette technique est utilisée au niveau industriel, notamment pour alimenter des villes entières en électricité et en chauffage.

Revenons maintenant à notre principe du puits canadien.

En France, l'air extérieur varie en fonction des saisons et des régions, pouvant aller de −15° à + 40°C.

La température du sol, elle, est stable. Elle tourne autour de 15°C toute l'année.

Tu vois où je veux en venir ?

Puits canadien : fonctionnement

Le puits canadien se base sur l'écart de température entre l'air extérieur et celle du sol :

  • En hiver, l’air extérieur est plus froid que la température du sol.

Cet air frais se réchauffe naturellement au contact de la terre, ce qui permet de bénéficier d'un air chaud entrant dans ton bercail.

  • En été, l’air extérieur est plus chaud que la température du sol.

Cet air chaud se refroidit grâce à la fraicheur du sol, ce qui permet d'avoir de l'air frais à l'intérieur de ta maison.

Oui, le puits canadien est un système écologique qui renouvelle naturellement l’air intérieur. Je t'en reparle dans les avantages :)

couple-maison-intérieur-été
Puits canadien offre un confort thermique en été - Crédit photo Andrew Wise sur Unsplash
deux-enfants-en-interieur-maison-en-hiver
Puits canadien offre un confort thermique en hiver - Crédit photo Kelly Sikkema sur Unsplash

Puits canadien schema

schema-du-fonctionnement-du-puits-canadien
Puits canadien shema du fonctionnement - Crédit photo ADEME / ADG

Niveau installation, tu retrouves :

  • La borne de prise d'air extérieur

D'une hauteur minimale de 1,40 m, elle capture l'air extérieur, l'assainit grâce à une grille et un filtre, puis l'envoie dans le conduit.

  • Les conduits

Les tubes sont enterrés à une profondeur comprise entre 1,5 et 2 mètres et ont une longueur de 35 mètres environ. Le réseau doit être en pente minimale de 2% pour évacuer les condensats et éviter l'humidité ainsi que les moisissures.

  • Le by-pass

C'est une bouche qui permet de "cour-circuiter" le puits canadien, en prenant l'air directement de l'extérieur. C'est utile lorsque les températures sont plus douces, notamment à la mi-saison.

  • Le regard de visite

Il facilite la vérification de l'installation, son bon fonctionnement et son entretien.

  • Le ventilateur

Il diffuse l’air extérieur à l’intérieur de ton bercail. Il peut être à simple ou double flux, comme une VMC, afin d'optimiser le débit d'air diffusé.

Les différents types de puits canadien

  • Le puits canadien à air (aéraulique)

C'est le système de puits canadien le plus répandu. Tu viens d'ailleurs de lire son fonctionnement ;)

  • Le puits canadien à eau (hydraulique)

Aussi appelé puits canadien à eau glycolée, il est utilisé dans les régions froides où le sol gèle régulièrement. Il n'a pas besoin de conduits en pente, mais il nécessite un circulateur d'eau.

Avantages : pourquoi installer un puits canadien ?

   🤗 Le puits canadien offre un confort thermique régulier

Il régule naturellement la température de ton bercail et il fonctionne été comme hiver. C'est un moyen naturel de préchauffer et de rafraichir ton intérieur.

Ainsi, tu profites d'un air chaud en hiver et d'un air frais en été. Bref, il s'adapte à tes besoins, et ce sans y penser.

Le puits canadien ou puits provençal a l'avantage d'être compatible avec d'autres appareils de ventilation, chauffage et climatisation.

maison-en-plein-champs
Puits canadien assure un confort thermique en toutes saisons - Crédit photo Derek Torsani sur Unsplash

   📈 Le puits canadien est économique et performant

Le puits canadien nécessite peu d'électricité (ventilateur). Cette faible consommation électrique est vite compensée par les économies d'énergie réalisées.

En effet, en préchauffant ou en rafraichissant l’air entrant dans ton bercail,  tu réduis ta consommation d'énergie ; et donc tes factures.

Selon les installateurs professionnels, dans un habitat bien conçu, les économies d'énergie peuvent aller de 10% à 20%.*

De plus, le coefficient de performance d'un puits canadien ou provençal atteint des valeurs comprises entre 10 et 20. Là où le COP n'est que de 2 à 4 pour les autres systèmes de ventilation réversibles.

💡 C🤔'est quoi le coefficient de performance ?

Le COP ou coefficient de performance désigne la performance énergétique d'un système. C'est la différence entre l'énergie utile (air chaud ou froid restitué) et l'énergie consommée (facturée) pour faire fonctionner le puits canadien.

♻️ Le puits canadien est écologique

Le système utilise la géothermie, une énergie propre, renouvelable et inépuisable. Autre avantage, l'énergie géothermique est gratuite.

Le puits canadien ou provençal offre un moyen naturel de ventiler ton bercail, sans impacter l'environnement, simplement en utilisant l'air extérieur.

Inconvénients du puits canadien

💸 Un budget conséquent à prévoir

Oui, le principal inconvénient est l'investissement initial pour installer un puits canadien.

Entre le matériel, le terrassement, la pose des conduits enterrés, compte entre 5000 et 11000 euros (hors matériel et pose de VMC).

À noter que l’avis de l’ADEME sur les puits canadiens est mitigé par rapport à la complexité des travaux à réaliser.

💡 Bon à savoir 

À ce jour, il n'existe pas d’avantage fiscal pour la pose d'un puits canadien. Le système bénéfice ni de crédit d'impôt 2023, ni d’aides pour la rénovation énergétique en 2022 / 2023.

🧹 Un entretien difficile

Bien que la grille et le filtre de la borne extérieure sont faciles à entretenir, il en va autrement pour les conduits.

Les tubes enterrés se situent entre 1,50 et 2 m de profondeur, ce qui rend son accès et son entretien pénible.

tranchée-et-conduits-pour-puits-canadien
Photo de gauche : Tranchée puits canadien & photo de droite : tuyaux enterrés puits canadien - Crédit photo puitscanadienchezmoi.free.fr

⚙️ Une installation professionnelle à réaliser

L'intervention d'un professionnel qualifié est fortement recommandée, même si elle n'est pas obligatoire.

En effet, le système du puits canadien nécessite une pente douce. Si l'installation est mal faite, tu risques :

  • D'avoir de la condensation et de l'humidité stagnante ;
  • De dégrader prématurément ton installation ;
  • Des infiltrations de radon (gaz radioactif provenant de l'uranium présent dans le sol et les roches) dans ton système de ventilation ; et donc dans ton bercail !

Pour éviter tout problème et s'assurer d'une bonne performance énergétique, fais appel à un professionnel compétent et expérimenté.

Pour conclure

J'espère que cet article t'a aidé.

Le puits canadien ou provençal participe au confort thermique de ton bercail, et ce en toutes saisons ! C'est possible grâce à la géothermie, une énergie renouvelable, propre et inépuisable. En plus d'être écologique, le puits canadien offre de belles performances qui permettent de réaliser des économies d'énergie rapidement.

La seule ombre au tableau est son prix. Les travaux d'installation coûtent cher et aucune aide financière n’existe aujourd'hui pour t'aider à financer ton futur puits canadien.

As-tu des questions ou un point que tu souhaites éclaircir ? Écris-moi en commentaire, je te réponds avec plaisir.

FAQ Puits canadien

Puits canadien, quelle profondeur ?

Les tuyaux sont enterrés généralement entre 1,50 et 2 m de profondeur pour utiliser la géothermie dite de surface. Ils peuvent être enterrés plus profondément, mais cela rajoute une complexité à son entretien.

Installer un puits canadien, en construction ou en rénovation ?

Les travaux d’installation sont importants : tranchée profonde de 2 mètres sur 35 mètres de longueur.

La pose d’un puits canadien est plus complexe et difficile en rénovation, surtout dans un jardin arboré. Ce système ne se rajoute pas sur un coup de tête. Il est recommandé de le penser dès la construction de ton bercail.

Puits canadien ou pompe à chaleur, quelle est la différence ?

Un puits canadien est un système de renouvellement de l’air intérieur de ton bercail de manière naturelle. Sa première fonction est de ventiler l’air. Il assure tout de même le confort thermique de ta maison avec un air chaud l’hiver et un air frais l’été.

Alors que la fonction prioritaire d’une pompe à chaleur (PAC) est de chauffer. Elle peut aussi rafraichir ton bercail si elle est réversible.

Sources

https://www.geo.fr/environnement/geothermie-energie-chauffage-45733
https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/l-energie-de-a-a-z/tout-sur-l-energie/produire-de-l-electricite/qu-est-ce-que-la-geothermie
https://lacentrale-eco.com/conseils/ventilation/puits-canadien.html


réemploi

Rénover sa maison avec des matériaux de réemploi

Rénover sa maison avec des matériaux de réemploi

Et si on pensait "déconstruction" à la place de la "démolition" ? Cette différence permet d'utiliser des matériaux de réemploi dans la rénovation de ton bercail.

À l'heure où la France fait face à une pénurie de matériaux, le réemploi a une carte à jouer. Encore plus lorsqu'on sait que plus de 80% des déchets produits dans l'hexagone sont générés par les activités du BTP, selon l’ADEME.

  • Qu'est-ce que le réemploi ?
  • Quels sont les matériaux de réemploi ?
  • Comment et où trouver des matériaux de réemploi ?

Je t'explique tout dans cet article.

Sommaire : tu veux un complément d’info ? Rends-toi à la section voulue 😉

  1. Réemploi définition
  2. Quelles différences entre réemploi, réutilisation et recyclage ?
  3. Pourquoi faire du réemploi ?
  4. Les matériaux de réemploi pour son bercail
  5. Comment et où trouver des matériaux de réemploi ?
  6. Le réemploi est-il fait pour la rénovation de votre bercail ?
  7. Les étapes pour rénover sa maison avec des matériaux de réemploi
  8. Les acteurs du réemploi

"Vite Fred, je n'ai pas le temps de tout lire"

en-quete-bercail-idéal

Voici les points à retenir :

Qu'est-ce que le réemploi ?
C'est le fait de réutiliser un matériau pour sa fonction première.

À quoi ça sert le réemploi ?
Le réemploi apporte des avantages écologiques, économiques et sociales.

Comment trouver des matériaux de réemploi ?
Bonne nouvelle, il existe pléthore de pistes : des plateformes spécialisées comme Cycle-up, des associations comme Emmaüs, les sites de seconde main comme les brocantes ou Le Bon Coin ou encore ton propre chantier ;)

Réemploi définition

Le réemploi désigne le fait de réutiliser un matériau pour un usage identique à son usage initial.

Il s'agit de produits de seconde main, qui peuvent être neufs ou déjà utilisés.

Par exemple, vous achetez des menuiseries qui reviennent d'un chantier parce que ce ne sont pas les bonnes dimensions. Elles n'ont jamais été utilisées, elles sont donc neuves. Ces menuiseries sont issues du réemploi.

Dans le cas du réemploi, le produit n'est jamais considéré comme un déchet.

Quelles différences entre réemploi, réutilisation et recyclage ?

La réutilisation concerne la récupération d'un déchet pour un usage différent de son usage initial.

Voici quelques exemples de réutilisation :

  • Transformer une commode pour s'en servir comme d'un meuble d’évier ;
  • Utiliser des fenêtres pour fabriquer une serre ;
  • Prendre des pneus pour construire sa maison.

Le recyclage implique une transformation du déchet et notamment de sa matière première pour fabriquer un nouveau produit.

C'est le cas de la fibre textile de nos vêtements pour fabriquer un isolant en coton recyclé. Caro a d’ailleurs consacré un épisode de podcast à l’isolation de la maison avec des isolants biosourcés.

buffet transformé en double vasque salle de bains
Un buffet transformé en double vasques de salle de bains - Crédit photo Pixabay

Pourquoi faire du réemploi ?

Le réemploi de matériaux de construction pour rénover son bercail offre plusieurs bénéfices :

  • Écologiques

Selon l'ADEME, le réemploi permet de prolonger la durée de vie des produits. En effet, cette technique de rénovation contribue à :
- Limiter nos déchets et réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées à leur traitement ;
- Diminuer l'empreinte carbone des matériaux utilisés ;
- Garder la propriété des matériaux qui peut être perdue avec le recyclage.

  • Économiques

Le réemploi peut diminuer les coûts liés au transport de matériaux, puisque la démarche est avant tout locale.

Dans certains cas, il est possible de profiter d'un prix plus attractif pour des matériaux issus du réemploi ou d'une meilleure qualité par rapport à des produits actuels mis en vente sur le marché.

  • Sociales

Le réemploi participe à l'économie circulaire qui dynamise le tissu d'emploi local. Les matériaux récupérés sur un chantier sont déposés puis stockés en attendant d'être vendus à de nouveaux clients ou artisans locaux.

Il permet de créer de nouveaux emplois (comme les métiers de la déconstruction) ou gagner en compétences des équipes déjà présentes.

Les matériaux de réemploi pour son bercail

Je vous vois venir avec votre question : est-ce que tous les matériaux peuvent se réemployer ?

La réponse est oui, du moment qu'ils ne sont pas dégradés et qu'ils peuvent s'utiliser dans leur usage initial. Sinon, on est dans la réutilisation ou le recyclage ;)

Bien sûr des matériaux s'adaptent plus facilement que d'autres, comme :
- Les tuiles, les briques et les pierres : spoiler alert, on fait déjà ça depuis des siècles.
- Le carrelage, le parquet, les charpentes, les cloisons ... ;
- Les sanitaires, la robinetterie et la quincaillerie ;
- La plomberie et le chauffage comme les radiateurs ou encore la chaudière ;
- Les menuiseries comme les portes, les fenêtres, les châssis... ;
- Le mobilier et les luminaires.

En fait, à part les revêtements comme les papiers peints, les peintures ou le crépi, le reste peut être issu du réemploi.

matériaux de réemploi briques pierres
Des briques et des pierres comme matériaux de réemploi - Crédit photo Mabel Ambersur Pixabay

Comment et où trouver des matériaux de réemploi ?

C'est une bonne question. Il existe plusieurs pistes pour sourcer des matériaux de réemploi et trouver son bonheur :

⚙️ Les plateformes spécialisées de réemploi

Elles sont plus nombreuses qu'on ne le pense. C'est une bonne nouvelle, non ?

Ces plateformes sont nationales comme Cycle-up, Backacia, Mineka, Readymader, Opalis ou Mobius-reemploi.
Elles s’adressent généralement aux professionnels, mais il est possible de les contacter en leur transmettant une liste précise des matériaux recherchés.

Il existe aussi des plateformes de réemploi locales ou régionales, comme :
RéaVie en Île-de-France ;
- L’atelier Déco Solidaire à Bordeaux ou Recyclo’Bat à Toulouse ;
- Ressource-reemploi dans la région lyonnaise ;
- Soli’Bat à Rennes, Tours et Marseille.

L'avantage ? Tu peux te rendre directement dans leurs locaux, comme un magasin de matériaux, pour voir les articles disponibles.

👨‍🔧 Les reconditionneurs et réparateurs

Comme Back Market pour l'électronique, il existe le même type de plateforme dans le bâtiment comme Envie, Réseau des Ressourceries ou Murphy.

🕰️ Les plateformes de seconde main entre particuliers

On pense tout de suite à Geev ou Le Bon Coin pour du mobilier, de la quincaillerie ou autres matériaux pour les travaux et l'aménagement.

🔎 Les plateformes physiques

Comme les recycleries, les brocantes ou les vide-greniers. Ces acteurs collectent les produits issus de la déconstruction.

🙏 Les associations

 La Croix-Rouge ou le réseau Emmaüs sont de bonnes adresses où chiner.

Par exemple, l'association Extramuros est une menuiserie solidaire, écologique et sociale. Elle utilise le réemploi de matériaux, notamment le bois pour fabriquer des équipements collectifs et partagés.

🚧 Ton propre chantier

Tu le sais déjà, le premier endroit où chercher des matériaux de réemploi est ton bercail, en listant ce que tu peux réutiliser. Tu peux ainsi utiliser les pierres pour construire un muret ou remettre au goût du jour une ancienne porte en bois.

💬 Ton entourage et le bouche-à-oreille

Rien de mieux que de demander à mémé de récupérer sa vieille commode dont elle veut se débarrasser. Bref, ta famille, tes amis, tes collègues peuvent être une source pour trouver des matériaux.

Tu peux faire la même chose sur les réseaux sociaux en adhérant à différents groupes spécialisés sur Facebook ou LinkedIn par exemple. Les particuliers et les pros partagent les bons plans.

💡 Bon à savoir 

Pour chiner proche de chez toi, consulte l'annuaire du site materiauxreemploi.com.

Le réemploi est-il fait pour la rénovation de votre bercail ?

Tout dépend de votre vision et de votre projet.

Trouver des matériaux peut être long. En effet, tous les experts du réemploi sont formels sur ce point, cette technique demande du temps. C'est d'ailleurs ce que nous explique Julie Teulé, architecte spécialiste en réemploi, au micro de Caroline Envain.

C'est pour cela que la rénovation de son bercail en réemploi ne se fait pas au dernier moment, il vaut mieux s'y prendre en avance. Je t'explique tout ça dans les étapes du réemploi, plus loin dans l'article.

Il est très probable de devoir faire des concessions parce qu'on ne trouve pas exactement la référence souhaitée.

Cela suppose une bonne dose d'imagination et de flexibilité pour mener à bien un projet avec des matériaux de réemploi.

Comment utiliser le réemploi pour aménager son intérieur ?

J'écoute l'épisode

Pas de panique si comme moi la sélection ou la mise en œuvre des matériaux ne sont pas ton point fort, des pros sont là pour t'accompagner !

Dernière chose, le réemploi suppose de pouvoir stocker les matériaux. Eh oui, un évier, une commande, des menuiseries, des pierres... ou tout autre matériau demandent de la place avant de les utiliser pour la rénovation.

matériaux réemploi canapé
Revêtement de canapé - Crédit photo Topview sur Pixabay

Les étapes pour rénover sa maison avec des matériaux de réemploi

1. Point de départ : pense au réemploi avant le projet

Le réemploi s'utilise facilement pour des finitions ou de petits chantiers de rénovation qu'on peut faire soi-même. Il est plus complexe lors de gros travaux.

Le réemploi devient alors un critère décisif pour travailler avec les différents corps de métier comme un architecte, un maitre d'ouvrage ou un entrepreneur. Je t'en parle plus en détail dans le prochain paragraphe.

Pour être sur la même longueur d'onde, précise à tes artisans ta démarche de réemploi dès le premier rendez-vous. Ils seront ainsi plus à même de répondre à ton besoin.

2. Évalue le réemploi dans la maison à rénover

Regarde ton bercail à rénover et liste tous les éléments qui seront réutilisés. Il faudra ensuite les enlever soigneusement pour les réutiliser.

Bien sûr, on en parle aux professionnels qui s'occupent de la déconstruction.

💡 Bon à savoir 

Le centre de conseil et d'accompagnement sur le logement en région de Bruxelles a fait un document pour dresser un inventaire du réemploi de matériaux de votre bercail.

3. Identifie tes besoins

Ensuite, liste précisément les matériaux dont tu as besoin avec l'entreprise responsable des travaux.

Il s'agit de pointer les quantités, les dimensions, le type de matériau, la couleur… que tu souhaites idéalement. Et de recommencer avec une option 2 et 3 si la première n'est pas trouvée.

💡 Bon à savoir 

Si tu ne trouves pas ton bonheur avec le réemploi, ne lâche pas l'affaire. Pour continuer ta démarche de rénovation durable, pense d'abord à la seconde main avant d'acheter du neuf.

4. Sur ton chantier : prévois une zone de tri

Cette zone de récupération permet de trier facilement les matériaux de réemploi de ceux à emmener à la déchetterie pour recyclage.

💡 Bon à savoir 

Les sites Materiauteek et Reuse.brussels donnent des astuces pour démonter, récupérer puis remonter les matériaux de construction trouvés dans ton bercail. C'est très utile et pratique dans notre démarche de réemploi :)

Les acteurs du réemploi dans la construction / rénovation de la maison

Tous les corps de métiers du bâtiment sont touchés par le réemploi. Les professionnels du réemploi ont même leur propre syndicat depuis 2022. 

Lors de travaux, plusieurs interlocuteurs portent la démarche de réemploi :

  • Le maître d'ouvrage définit les objectifs du réemploi. Il analyse les matières présentes et préconise les différentes techniques de chantier à privilégier comme la méthode de pose. Il quantifie aussi le coût global du projet.
  • Le maitre d'œuvre, comme l'architecte, conçoit le chantier avec une approche d'économie circulaire. Il conseille et échange avec le maitre d'ouvrage.
  • Les entreprises qui sont en charge de la réalisation des travaux grâce à des techniques de pose adaptées. Certaines vont plus loin dans la démarche en maitrisant la préparation et le traitement des matériaux en vue de leur réemploi.
  • Les assurances aussi font partie du projet. Eh oui, si ce n'est pas la partie la plus fun, elle reste obligatoire. Précise donc à ton assureur le type de matériau de réemploi que tu utilises. Des clauses spécifiques seront rajoutées à la garantie décennale ou à l’assurance dommage ouvrage.
menuiserie
Un peu d'huile de coude et de menuiserie - Crédit photo Jac Engels sur Pixabay

Pour conclure

J'espère que cet article t'a plu et qu'il a pu t'éclairer sur le réemploi. Pour résumer, une démarche de réemploi pour rénover ton bercail :
- Se pense dès le début de ton projet ;
- Offre des avantages économiques, environnementaux et sociaux ;
- Nécessite du temps et de la flexibilité.

En France, la filière du réemploi se développe de plus en plus. Il est possible de se faire accompagner par des professionnels du bâtiment, et de trouver plus facilement des matériaux de réemploi auprès de plateformes spécialisées.

Tu as un projet de rénovation avec des matériaux de réemploi ? Tu veux des précisions sur un point ? Partage-moi tes réflexions en commentaire.


panneaux solaires toit

Installation panneau solaire : le guide complet 2023

Installation panneau solaire : le guide complet 2023

Les panneaux solaires captent l’énergie gratuite du soleil pour la transformer en électricité ou en chaleur. Il s’agit d’une solution rentable, en plus d’être respectueuse de l’environnement.

  • Comment fonctionnent les panneaux solaires ?
  • Quels sont leurs avantages et inconvénients ?
  • Les panneaux solaires sont-ils rentables ?
  • Comment se passe l’installation ?

C’est ce que je vous détaille dans ce guide.

Sommaire : tu veux un complément d’info ? Rends-toi à la section voulue 😉

Partie 1 : Panneau solaire et fonctionnement
Partie 2 : Avantages et inconvénients de l’énergie solaire et des panneaux solaires
Partie 3 : Rentabilité d’une installation de panneaux solaires
Partie 4 : L’installation de panneaux solaires

"Vite Fred, je n'ai pas le temps de tout lire"

en-quete-bercail-idéal

Voici les points à retenir :

Un panneau solaire, qu'est-ce que c'est ?
C'est un matériel qui permet de capter l'énergie du soleil pour la transformer en électricité et / ou en énergie thermique.

Quels sont les avantages de l'énergie solaire ?
L'utilisation d'une énergie propre qui est à la fois, naturelle, renouvelable et gratuite.

Est-ce vraiment rentable d'installer des panneaux solaires ?
Tout dépend de ton projet. Plusieurs critères sont à prendre en compte pour évaluer la rentabilité comme le rendement des panneaux solaires, leurs prix, le coût d'installation et d'entretien, le modèle de consommation choisi. Des aides financières sont aussi disponibles.

Partie 1 :Panneau solaire et fonctionnement

Qu'est-ce qu'un panneau solaire ?

Un panneau solaire est un dispositif qui capte le rayonnement et la chaleur du soleil pour les transformer en électricité ou en source de chaleur.

Un panneau solaire convertit donc l'énergie solaire en énergie électrique ou thermique.

panneau solaire
Panneau solaire - crédit photo Kindel Media

Quelle est la différence entre un panneau solaire et un panneau photovoltaïque ?

Le panneau solaire désigne 3 différents types de panneaux :

  • Le panneau photovoltaïque qui capte le rayonnement du soleil pour le transformer en électricité ;
  • Le panneau thermique qui capte l'énergie solaire pour produire de l'eau chaude sanitaire ;
  • Le panneau hybride qui produit de l'électricité et de l'eau chaude sanitaire simultanément.

Dans le langage courant, nous utilisons à tort l'expression "panneau solaire" pour parler de "panneau photovoltaïque". Ce qui apporte une confusion. Si un panneau photovoltaïque est bien un panneau solaire, l'inverse n'est pas vrai.

En réalité, la différence se fait sur le fonctionnement du panneau. Il diffère selon le type de panneau solaire utilisé. Je t'explique cela tout de suite.

Le fonctionnement des panneaux solaires

Fonctionnement d'un panneau photovoltaïque

Grâce à des matériaux semi-conducteurs, les capteurs photovoltaïques transforment la lumière du soleil en électricité.

Bon à savoir : prêt pour un retour en cours de physique-chimie ? Les capteurs photovoltaïques sont fabriqués à base de silicium.

Lorsque la lumière du soleil tape sur le panneau, les électrons de silicium s'agitent ; ce qui produit une tension électrique. Les photons de la lumière solaire sont alors convertis en volts.

L'électricité obtenue prend la forme d'un courant continu.

Par contre dans ton bercail, tu utilises le courant alternatif pour utiliser tes appareils électriques.

C'est pour cette raison que les panneaux solaires sont équipés d'un onduleur solaire. Ce dernier convertit le courant continu produit par les panneaux solaires en courant alternatif.

fonctionnement panneau photovoltaïque
Schema Fonctionnement des panneaux solaires - crédit Mon kit solaire

Fonctionnement d'un panneau thermique

Un panneau solaire thermique produit de l'eau chaude sanitaire.

Ici pas de capteurs de silicium, mais un "fluide caloporteur" placé sous la vitre en verre du panneau. Grâce à l'effet de serre, le panneau capte la chaleur du soleil qui est transmise directement au fluide caloporteur.

Ensuite, le fluide caloporteur conduit cette chaleur au ballon de ton bercail où un transfert de chaleur se produit. La chaleur chauffe l’eau froide du ballon et le contact de l'eau froide refroidit le fluide caloporteur.

Pour terminer, le fluide caloporteur retourne vers le panneau afin d'être chauffé à nouveau par le soleil. Et ainsi de suite.

Ce qui permet d'utiliser l’eau chaude pour ta douche, ta vaisselle ou te chauffer si tu as des radiateurs à eau.

schema-fonctionnement-des-panneaux-solaires-thermiques
Schéma Fonctionnement des panneaux solaires thermiques - crédit Otovo

Fonctionnement d'un panneau hybride

Le panneau hybride, tu l'auras compris, produit à la fois de l'électricité et de la chaleur.

On peut dire que c'est un panneau 2 en 1 qui combine les fonctionnements du panneau photovoltaïque et thermique :

  • Le "recto" du panneau est composé de capteurs photovoltaïques pour produire le courant électrique ;
  • Le " verso" du panneau garde la chaleur grâce au fluide caloporteur.

Partie 2 : Avantages et inconvénients de l'énergie solaire et des panneaux solaires

Les avantages d'une installation solaire

L'utilisation d'une ressource naturelle, propre et renouvelable

Notre soleil est extraordinaire. Il nous offre une énergie naturelle, renouvelable et accessible à tous. Qui dit mieux ?

Les panneaux solaires utilisent donc cette énergie propre pour fonctionner.

Une production locale et silencieuse

La production d'électricité se fait de manière locale. En effet, chaque habitant peut installer des panneaux solaire, et devenir ainsi producteur et consommateur d'électricité.

Ce système limite les pertes d'électricité sur le réseau puisque le lieu de consommation est à proximité du lieu de production.

Les panneaux solaires sont également silencieux, ce qui est appréciable comparé à une éolienne par exemple.

Les panneaux solaires sont recyclables à 94,7 %

Eh oui, les panneaux solaires sont bien recyclables !

Nous avons la chance en France d'avoir une filière du recyclage du photovoltaïque très développée. Le recyclage est géré par l'organisme SOREN (ex PV Cycle) grâce à une éco-participation sur les panneaux solaires.

recyclage panneau solaire
Recyclage des panneaux solaires par SOREN (ex : PV Cycle)

Une durée de vie dépassant les 25 ans

Les panneaux solaires photovoltaïques sont généralement garantis entre 20 et 25 ans par les fabricants.

La bonne nouvelles, c'est que les panneaux solaires continuent de fonctionner après ce délai. La plupart des acteurs du marché estiment une durée de vie entre 30 et 40 ans.

Modulables et faciles d'entretien

Une installation solaire s'adapte très facilement aux besoins de consommation de chaque bercail.

Il est facile d'augmenter la puissance de l'installation solaire si nécessaire.

Parlons entretien, un critère important pour la longévité du matériel et du fonctionnement des panneaux solaires. Un coup de chiffon est suffisant de temps à autres pour nettoyer les panneaux d'éventuelles poussières.

💡 Bon à savoir 

La plupart des acteurs du marché propose un système électronique. Cela permet de suivre l'état et le fonctionnement des panneaux solaires grâce à son smartphone.

Éligible à des aides financières

En fonction de ton installation et du modèle choisi, tu peux obtenir des subventions pour financer l'installation de panneaux solaires.

Je te les détaille dans le paragraphe Aides.

installation panneau solaire peut se faire sur différent type de toit
L'installation de panneaux solaires peut se faire sur différent type de toit - crédit photo Teresa Cotrim

Les inconvénients des panneaux solaires

La production d'électricité n'est pas continue

En effet, les panneaux solaires ne fonctionnent pas la nuit à cause de l'absence du soleil.

Des solutions existent pour conserver l'électricité produite en vue de la consommer ultérieurement, comme les batteries solaires. Ces dernières peuvent être physiques ou bien virtuelles.

La production d'électricité varie en fonction des saisons

Elle est plus forte en été et plus faible en hiver, alors que a consommation est généralement plus forte.

Partie 3 : Rentabilité d'une installation de panneaux solaires

Est-ce rentable d'installer des panneaux solaires ?

La rentabilité des panneaux solaires dépend de plusieurs critères :

Le rendement des panneaux solaires

Une petite définition s'impose pour qu'on soit sur la même longueur d'onde.

Le rendement désigne le rapport entre la quantité d'énergie solaire reçue et la quantité d'énergie produite par un panneau. On l'exprime en pourcentage.

Plus le rendement est élevé, plus le panneau solaire est rentable. Il faut savoir que le rendement est compris entre :

  • 7 et 24% pour un panneau photovoltaïque en fonction de la technologie utilisée ;
  • 35 et 40% pour un panneau thermique ;
  • 50 et 60% pour un panneau hybride.

Le prix de l'installation solaire

Les prix varient en fonction du type de panneaux voulu, de sa qualité et de la puissance nécessaire pour le photovoltaïque.

En moyenne, il faut comptez entre :

  • 9000 € à 13 000 € pour une installation photovoltaïque d’une puissance de 3 kWc ;
  • 15 000 € à 19 000 € pour une installation photovoltaïque d’une puissance de 6 kWc ;
  • 20 000 € à 25 000 € pour une installation photovoltaïque d’une puissance de 9 kWc ;
  • 5 000 € et 15 000 € pour l'installation d'un chauffe-eau solaire (panneaux thermiques + ballon + main d'oeuvre) ;

  • 12 000 € à 15 000 € pour une installation de panneaux hybrides d’une puissance de 3 kWc ;
  • 19 000 € à 23 000 € pour une installation de panneaux hybrides d’une puissance de 9 kWc.
rendement panneau solaire
Pose de panneaux solaires - crédit photo Kindel Media

Le coût de fonctionnement

On pense à 3 choses :

  • L'entretien des panneaux solaires ;
  • Le remplacement du matériel : si les panneaux solaires ont une durée de vie compris entre 30 et 40 ans, ce n'est pas le cas de l'ondulaire solaire. Cette pièce indispensable au bon fonctionnement de l'installation solaire a une durée de vie d'environ 10 ans.
  • L'acquittement de la TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité). Elle est obligatoire si tu revends ton électricité.
installation panneau solaire
Installation de panneaux solaires par un professionnel - crédit photo Kindel Media

Les conditions d'installation

3 principaux critères influent le rendement des panneaux solaires : l'inclinaison et l'orientation des panneaux solaires, l'ombrage.
Je t'explique en détails les différents modèles au paragraphe : Les critères à prendre en compte pour une installation solaire

Le modèle de consommation choisi (uniquement pour le photovoltaïque)

Quand tu installes des panneaux solaires, tu as le choix entre différents modèles de consommation :

  • Autoconsommation avec vente du surplus de production ;
  • Autoconsommation totale ;
  • Vente totale de ta production d'électricité.

Je te les détaille au prochain paragraphe.

💡 Bon à savoir 

En fonction de ces différents critères, on estime que ton investissement est rentabilisé entre 10 et 15 ans environ. Plutôt une bonne nouvelle quand on sait que les panneaux solaires sont garantis 25 ans par les constructeurs.

Installer des panneaux solaires en autoconsommation ou en vente totale ?

Dans ce cas, tu produis de l'électricité pour la revendre entièrement à EDF OA. Tu ne la consommes pas dans ton bercail.

Tu génères donc un revenu complémentaire, mais tu ne fais pas d'économies sur ta facture d'électricité.

Le prix est garanti pendant 20 ans. Il dépend de la puissance de ton installation solaire. Je t'ai récapitulé les montants avec ce tableau :

Dans ce cas, tu produis de l'électricité pour la revendre entièrement à EDF OA. Tu ne la consommes pas dans ton bercail.

Tu génères donc un revenu complémentaire, mais tu ne fais pas d'économies sur ta facture d'électricité.

Le prix est garanti pendant 20 ans. Il dépend de la puissance de ton installation solaire. Je t'ai récapitulé les montants avec ce tableau :

Quand tu installes des panneaux photovoltaïques dans ton bercail, tu peux choisir entre :

L’Autoconsommation de ta production d'électricité

Dans ce cas, tu consommes directement l'électricité que tu produis grâce à tes panneaux solaires.

Cela te permet de réduire ta facture d'électricité.

Mais que se passe-t-il si tu consommes plus d'électricité que tu n'en produis ? Pas de panique, c'est le réseau public qui prend le relai et qui te fournit l'électricité dont tu as besoin. Tout se fait automatiquement, tu n'as rien à faire de ton côté.

Maintenant, imaginons que tu produises plus d'électricité que tu n'en consommes. Tu es alors en "surplus de production". Pour ne pas prendre cette électricité, tu peux :

  • La stocker grâce à des batteries solaires (physiques ou virtuelles) pour consommer l'électricité plus tard, la nuit notamment ;
  • La vendre à EDF OA au prix fixe de 0,10€ / kWh.

Cette dernière option fait partie des aides mises en place par le gouvernement pour démocratiser le photovoltaïque.

💡 Bon à savoir 

Il en existe une autre aide qui s'appelle la prime à l'autoconsommation. En fonction de la puissance de tes panneaux solaires, tu peux bénéficier d'une somme financière comprise entre 1.290 euros pour 3 kWc et 2.880 euros pour 9 kWc.

La Vente totale de ta production d'électricité

Dans ce cas, tu produis de l'électricité pour la revendre entièrement à EDF OA. Tu ne la consommes pas dans ton bercail.

Tu génères donc un revenu complémentaire, mais tu ne fais pas d'économies sur ta facture d'électricité.

Le prix est garanti pendant 20 ans. Il dépend de la puissance de ton installation solaire. Je t'ai récapitulé les montants avec ce tableau :

tarif d'achat EDF OA installation panneau solaire

Les aides pour l'installation de panneaux solaires

L'État t'aident à financer l'installation de panneaux solaires dans ton bercail. Il faut savoir que les aides sont différentes en fonction des panneaux solaires. Je te récapitule les principales avec le tableau suivant :

aide installation panneau solaire

Certaines collectivités ont aussi mises en place des aides locales. Tu peux te renseigner directement auprès de ta commune ou sur le site de l’ANIL.

💡 Bon à savoir 

L'installation de panneaux solaires est considéré comme faisant partie de la rénovation énergétique de ton bercail. C'est une bonne nouvelle puisque tu peux être éligibles à différentes aides que je te détaille dans l'article Quelles aides pour la rénovation énergétique en 2022 / 2023 ?

Partie 4 : L'installation de panneaux solaires

Les critères à prendre en compte pour une installation solaire

Ta consommation

Comme nous le dit à juste titre Pierre-Yves Gaulard dans l'épisode de podcast Au Bercail nº 11, le plus important est de bien dimensionner son installation solaire selon tes besoins.

Pour cela, il faut bien réfléchir à sa consommation et ses habitudes pour adapter le nombre de panneaux solaires nécessaires.

Par exemple, pour ta consommation électrique, tu peux analyser ta facture d'électricité. Dessus, tu trouveras le nombre de kilowatts consommés pour une période donnée.

Le type de panneaux

Photovoltaïque, thermique ou hybride ? Cela dépend évidement de ce que tu cherches à produire : électricité, eau chaude sanitaire, les deux ?

Pierre-Yves Gaulard podcast au bercail Comment fonctionne le photovoltaïque pour nos bercails ?

J'écoute l'épisode

L'orientation optimale

La bonne nouvelle est que toutes les régions françaises offrent une production d'énergie électrique et thermique grâce à l'installation de panneaux solaires.

La meilleure orientation est plein sud. Les autres expositions sont tout à fait possible, à l'exception du nord.

L'inclinaison idéale

En France, la meilleure inclinaison des panneaux solaire est comprise entre 30 et 35° par rapport à l’horizon.

Je répète qu'il s'agit d'une inclinaison optimale. Ce qui signifie que si ton toit est incliné à 27ª ou bien 43ª, les panneaux solaires restent rentables. Ils sont justes moins efficients.

L'absence d'ombrage

Cela peut paraitre évident (ou non), mais l'ombre diminue le rendement des panneaux solaires.

Il faut veiller alors aux différents ombrages que subit ton toit comme la cheminée, la végétation proche ou même le bercail de tes voisins.

💡 Bon à savoir : quel est le bon emplacement pour installer des panneaux solaires ?

Il est possible d'installer des panneaux solaires sur le toit ou bien au sol. Le premier cas est plus courant et permet de bénéficier des aides de l'État, contrairement à la seconde solution.

Cette dernière est privilégiée si :
- La surface disponible est insuffisante ;
- Ton toit n'est pas en bon état (solidité) ou si le revêtement n'est pas adéquat ;
- Tu ne veux pas toucher à ton toit.

Les différentes techniques de pose de panneaux solaires

Nous avons 3 types de pose :

  • En surimposition : des rails sont fixés à la charpente de ton bercail et les panneaux solaires sont posés dessus. C'est la technique la plus courante.
  • Intégrée au bâti : les panneaux solaires remplacent une partie de tes tuiles ou ardoises. Cette technique se fait de plus en plus rare car elle présente des risques d'étanchéité.
  • En bacs lestés : ici, les panneaux solaires sont accrochés sur des bacs, lestés le plus souvent par du béton ou du gravier.
technique de pose en surimposition panneau solaire
Technique de pose en surimposition - crédit photo Conseils thermiques

4 étapes à suivre pour installer des panneaux solaires

1. Dimensionner ton installation solaire

Quelles sont les caractéristiques de ton bercail ? Dans quelle région est-il situé ? Quelle est l'inclinaison et l'orientation de ton toit ? Quelle est ta consommation énergétique ?

Autant de questions à se poser avant de faire appel à un pro. Vérifie la faisabilité de ton projet solaire. Cela permet de connaitre le type et le nombre de panneaux solaires à installer.

2. Choisir ton installateur RGE et comparer les devis

Pour avoir une installation en bonne et due forme, fais appel à un installateur professionnel agrée RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

En plus de te conseiller sur le dimensionnement de ton projet, il permet de bénéficier des :

  • Garanties et assurances installateur ;
  • Aides solaires et de rénovation énergétiques mises en place par l'État.

professionnel RGE

3. Faire les démarches administratives

Les démarches administratives font partie du processus d'installation de panneaux solaires.

La première et la plus important est l'autorisation d'urbanisme.

Si ton bercail est déjà construit, tu dois faire une déclaration préalable de travaux en marie. Si ton bercail est en cours de construction, les panneaux solaires doivent apparaitre sur ta demande de permis de construire.

Si ce sont des panneaux photovoltaïques, tu dois effectuer en plus les démarches suivantes :

4. Effectuer les travaux

Devis signé + démarches administratives ok ? Les travaux peuvent commencer.

En fonction de la complexité de ton installation solaire, compte entre 1 et 2 jours de travaux.

Une fois l'installation terminée, profite de l'énergie solaire pour réduire tes factures 🤗

Panneau solaire, kit solaire ou panneau plug & play ?

On entend souvent parler de kit solaire. Mais quelle est la différence avec les panneaux solaires traditionnels ?

Les kits solaires permettent d'installer soi-même des panneaux solaires. Ils sont donc moins chers que les panneaux traditionnels puisque tu économies la main-d'oeuvre

Attention cependant !

Ils sont surtout adaptés pour une petite consommation d'électricité. Un kit solaire est idéal pour les vans, les camping car ou les voiliers.

Cela peut aussi être une solution pour tester le fonctionnement de l'énergie solaire.

Par contre, si tu souhaites une puissance plus importante et bénéficier des primes en vigueur, il est à la fois plus avantageux et plus sécurisant de passer par un installateur pro certifié RGE.

Et les panneaux Plug & Play ?

C'est la dernière nouveauté de marché. C'est un panneau photovoltaïque qui se branche directement sur une prise électrique.

Facile et rapide à installer, tu n'as pas besoin de réaliser de travaux. Il est aussi transportable.

Tu branches, tu utilises l'énergie solaire pour réduire ta consommation électrique. Par exemple, le panneau Plug & Play permet de couvrir les besoins annuels d'électricité d'une machine à laver.

panneau solaire plug and play
Panneau solaire Plug and Play - crédit photo Mon kit solaire

Qui fabrique des panneaux photovoltaïques en France ?

Il existe 4 acteurs français dans le secteur du photovoltaïque :

  • Voltec Solar : la société alsacienne fabrique ses panneaux photovoltaïques à Dinsheim-sur-Bruche depuis 2009.
  • Systovi : située dans la région nantaise depuis 2008, l'entreprise propose des panneaux photovoltaïques.
  • DualSun : les panneaux hybrides sont conçus à Marseille et fabriqués dans l'Ain. Leurs panneaux photovoltaïques sont fabriqués en Asie.
  • Photowatt : pionnier du photovoltaïque en Europe, leur site de production se situe à Bourgoin-Jallieu, près de Lyon.

Voici aussi quelques acteurs du photovoltaïques étrangers :

  • JA Solar : fabricant chinois, un des leaders du secteur photovoltaïque depuis 2005.
  • SunPower : entreprise américaine fondée en 1985. Elle a 2 sites de production sont en France, en Moselle et à Toulouse. La fabrication des cellules se fait en Malaisie.
  • Recom-Sillia : entreprise italo-française qui possède des usines en France, en Italie et en Pologne.
  • Axitec : entreprise allemande fondée en 2001 qui a une usine en Allemagne et une autre en Chine.
  • Eurener : entreprise espagnole créée 1997 qui produit au Portugal.

Concernant le secteur du thermique, on peut citer :

  • Frisquet et Helio France, deux entreprises françaises créées respectivement en 1936 et 1999.
  • Hoval, originaire du Liechtenstein, fondée en 1932.
  • Vaillant : entreprise allemande présente sur le marché français depuis 1955.
installation de panneaux solaires jardin
Panneaux solaires installés dans le jardin - crédit photo Conseils thermiques

Pour conclure

J'espère que ce guide t'aide à y voir plus clair.

Sache que toutes les régions françaises offrent une rentabilité quant à l'installation de panneaux solaires. Il faut comptez environ entre 10 et 15 ans pour rentabiliser ton investissement.

Le plus important à retenir est de bien dimensionner ton installation solaire, selon ta consommation d'énergie. Ensuite, 3 autres critères rentrent en compte : l'ombrage, l'inclinaison et l'orientation des panneaux.

Enfin, tu as le choix entre plusieurs modèles de consommation :

  • Autoconsommation avec vente du surplus de production ;
  • Autoconsommation totale ;
  • Vente totale de ta production d'électricité.

Alors, prêt à sauter le pas ?

S'il te reste des questions, pose-les en commentaire. Je serai ravie d'échanger avec toi.

Sources

UFC - Que Choisir : association de consommateurs

Le site Photovoltaique.info